thumbnail Bonjour,

Epinal a réalisé un formidable exploit en validant son ticket pour les 16e de finale contre l'Olympique Lyonnais, tenant du titre (3-3, 4-3 t.a.b.).

Coupe de France - 32e de finale
Epinal - Lyon : 3-3 (4-3, t.a.b.)
Buts : Boubaya (10e, 13e), Focki (75e) - Gomis (15e), Fofana (20e), L. Lopez (61e)

C'est un exploit mémorable qu'est parvenu à réaliser Epinal, formation de National, en éliminant l'Olympique Lyonnais dès les 32e de finale de la Coupe de France ! Au bout du suspense et d'une séance de tirs aux buts fatale aux Gones, les Vosgiens ont su faire la différence pour attendre l'instant de la délivrance. Une grosse désillusion pour Lyon, qui commence mal cette année 2013.

L'OL s'est tiré une balle dans le pied

En réalisant une entame de match aussi catastrophique, les hommes de Rémi Garde sont parti avec un retard à l'allumage rédhibitoire dans cette rencontre. Le charme de la Coupe a fait le reste... Dès la dixième minute, Boubaya expédiat un coup de tête imparable, à la réception d'un corner (1-0, 10e) ! Dans la foulée, deuxième corner, et nouvelle reprise de Boubaya qui s'offrait un doublé (2-0, 13e). Sonnés, les hommes de Rémi Grade pouvaient s'en vouloir, coupable d'un laxisme fatal... Bafétimbi Gomis ne perdait pourtant pas de temps pour redonner espoir aux Rhodaniens en réduisant le score à peine deux minute plus tard (15e). Et ce fut au tour de Guida Fofana de remporter son duel avec le portier vosgien pour remettre les deux équipes à égalité (2-2, 20e). L'OL s'en sortait bien grâce à une réaction rapide. Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur ce score de parité.

Mais ce qui ne devait être qu'une formalité dans le second acte se transforma en mission laborieuse. Comme prévu, l'OL imposait naturellement sa domination territoriale. Supérieurs dans la maîtrise, les Gones devaient toutefois attendre un penalty transformé par Lisandro pour prendre l'avantage pour la première fois de la partie (2-3, 61e). En réalisant le break, les visiteurs auraient certainement assuré leur succès, mais Bastos voyait son tir détourné s'écraser sur le poteau (67e). Et commen souvent dans ces cas-là, le petit poucet se révolta grâce à Focki, qui endossait le costume du sauveur en se jouant de toute la défense lyonnaise pour égaliser ! (3-3, 75e) !

En prolongations, Fofana touchait du bois, à son tour (105e), symbole du manque de réussite lyonnais. Mais les locaux continuaient à faire planer la menace, grâce à l'inévitable Focki, qui voyait sa frappe raser le montant ! (107e). Diedhiou, d'une tête puissante, croyait bien délivrer les siens mais Reveillère réalisait un sauvetage sur la ligne ! (110e). Côté lyonnais, Lisandro (112e) puis Bastos (116e), manquaient tour à tour la balle de match ! Prolongations. L'exploit prenait forme... Malgré l'arrêt de Vercoutre sur la frappe de Do, Robin s'était également illustré sur le tir de Fofana, avant que oné n'envoie sa tentative au-dessus ! Diedhiou ne tremblait pas pour expédier Epinal en 16e de finale et faire exploser le petit stade vosgien ! Le tant du titre est à terre.

Relatifs

From the web