thumbnail Bonjour,

Réunie à Paris ce jeudi 8 novembre 2012, la Commission Fédérale de Discipline a pris les décisions suivantes concernant les Espoirs.

Wissam Ben Yedder, Antoine Griezmann, Chris Mavinga et Mbaye Niang, joueurs de l’Equipe de France Espoirs, sont suspendus de toutes sélections en équipes nationales à compter du lundi 12 novembre 2012 jusqu’au mardi 31 décembre 2013. Yann M’Vila, joueur de l’Equipe de France Espoirs, est suspendu de toutes sélections en équipes nationales à compter du lundi 12 novembre 2012 jusqu’au lundi 30 juin 2014.

M'Vila touche le gros lot

Les fêtards avaient fait un aller-retour Le Havre-Paris pour une virée en discothèque sur les Champs-Elysées la nuit du 13 au 14 octobre, au lendemain de la victoire des Bleuets contre la Norvège en barrage aller à l'Euro 2013 au Havre (1-0).  L'élimination après la défaite 5-3 au match retour en Scandinavie le 16 octobre a provoqué un tollé quand cette sortie a été rendue publique par L'Equipe. "Ils ont commis une erreur, la cohérence de certains joueurs est vraiment incompatible avec le très haut niveau", a estimé le président de la FFF Noël Le Graët. Le sélectionneur des A Didier Deschamps a lui parlé "d'une aberration totale" et le président de l'UEFA Michel Platini a fustigé des joueurs qui doivent "être punis". Le sélectionneur des Bleuets Erick Mombaerts, selon des sources proches du dossier, avait dans un premier temps appris l'existence d'une virée... au Havre. Après consultation des cadres de son équipe, le coach avait finalement pris le parti de ne pas les écarter du barrage retour mais promis des sanctions. Ce n'est qu'après le match que Mombaerts (qui n'est plus en poste) a appris l'ampleur de la faute.


Niang, joueur de l'AC Milan (le plus jeune du lot, il a 17 ans), est sorti le premier de son audition peu après 11h00, sans faire de déclaration à la presse. Peu après, une voiture a quitté la FFF avec à son bord Griezmann et Ben Yedder, qui eux non plus ne se sont pas arrêtés devant la presse. Un autre véhicule aux vitres teintées, qui pourrait être celui des joueurs rennais (Mvila et Mavinga), a également quitté dans la foulée le bâtiment fédéral dans le 15e arrondissement de Paris. Ce ballet de sorties discrètes rappelle des images déjà vues après l'épisode de la "grève du bus" de Knysna du Mondial-2010 et les écarts de conduite jugés après l'Euro-2012. D'ailleurs, fin juillet, un certain Yann Mvila était déjà passé devant cette commission de discipline. Il avait été juste rappelé à l'ordre pour avoir omis de serrer la main d'un coéquipier et du sélectionneur à sa sortie d'Espagne-France en quart de finale (2-0) de l'Euro-2012.


Relatifs

From the web