thumbnail Bonjour,

La star de la sélection tricolore a appelé ses coéquipiers à se montrer très conquérants, vendredi lors de leur match en Ukraine en barrages du Mondial.

Le jour J approche à grand pas. Dans quatre jours, l’Equipe de France se mesure à l’Ukraine lors du barrage aller de la Coupe du Monde. Un rendez-vous qu’il est interdit de manquer. Un des rescapés du fameux match contre l’Eire il y a quatre ans, Franck Ribéry est bien placé pour parler des particularités de ce genre de confrontations. C’est ce qu’il a fait ce lundi lors d’une conférence de presse à Clairefontaine. Toutefois plus que sur le côté redoutable de ces matches, son discours a plutôt été basé sur le devoir qu’il y aura de tout donner et sans calculer. Pour lui, ce n’est qu’à ce prix que l’objectif pourra être atteint.

« Jouer libéré et se faire plaisir »

« Le barrage, c'est un contexte difficile » a-t-il d’abord admis, avant de poursuivre : « Il faudra ne pas avoir peur. Il ne faut pas jouer petit bras en Ukraine. Il faut jouer pour gagner et on a l'équipe pour faire un résultat ». Il fut un temps, pas aussi lointain, où les Bleus se produisaient à l’extérieur avec une certaine retenue. Une approche qui peut éventuellement porter ses fruits, sachant que la seconde manche se joue à domicile. Mais, pour le milieu du Bayern ce n’est assurément pas la meilleure : « Le plus important, c'est de jouer libéré et de se faire plaisir. Et de ne pas avoir de regrets ». Si le numéro 7 tricolore se veut ambitieux c’est qu’il sait que : « L'Equipe de France est très bien (en ce moment). Tout le monde est en forme ».

Si Ribéry prend l’initiative dès maintenant de mobiliser tout le monde c’est parce qu’il sait que du haut de ses 78 sélections, il est aujourd’hui un vrai leader. Tant dans le vestiaire que sur le terrain à travers ses qualités techniques. Une responsabilité lourde à porter ? L’intéressé assure que non : «On fait plus attention à moi, surtout en équipe de France. Mais, j'ai toujours eu cette pression et il y en a beaucoup sur moi. Je vais essayer de mettre à l'aise les joueurs pour jouer sans pression ». Ayant réussi d’une certaine manière à se "repentir" suite à l’affaire Knysna, l’ex Marseillais a retrouvé une certaine légitimité avec sa sélection. Une légitimité qui continue de s’accroitre grâce à ses performances sur le rectangle vert. « Je suis au sommet, je pense que c'est mon année et j'espère que tout va bien se passer pour les Bleus » a-t-il déclaré à ce sujet.

Un des principaux candidats pour le Ballon d’Or, Ribéry a donc tout pour tirer sa sélection vers le haut et l'emmener au Brésil. Toutefois, il ne pourra pas le faire tout seul. Il compte notamment sur les supporters à l’occasion du match retour : « C’est important de faire un bon résultat en Ukraine mais on aura besoin de nos supporters au Stade de France ». Avec cette union sacrée, on peut penser que rien ne pourra alors résister aux hommes de Deschamps. D’autant plus que l’Ukraine ne constitue pas un écueil insurmontable. « C’est une équipe agressive, qui joue bien défensivement et ça sera très dur. Mais, je n'ai peur de rien. L'Ukraine laisse des espaces sur les côtés. Il faudra bien gérer certaines situations » a-t-il conclu. Pourvu que tous ses partenaires soient dans le même état d’esprit.

A lire aussi :

Tout sur l’Equipe de France

Relatifs

From the web