thumbnail Bonjour,

Devant les médias, Yoann Gourcuff a évoqué ce lundi ses sentiments après son retour dans le groupe France. Un retour qu’il ne pensait pas arriver si vite dans la saison.

En juin dernier, on l’avait quitté avec le moral en berne suite à son éviction de la liste des 23 pour l’Euro. Même s’il n’a rien laissé transparaître en public, Yoann Gourcuff a certainement vécu sa non participation à ce tournoi continental comme un énième pas en arrière dans sa carrière. Mais, le milieu de l’Olympique Lyonnais a su depuis repartir de l’avant. Malgré une fâcheuse blessure contractée en début de saison, il a pu retrouver une bonne partie de ses qualités. Des progrès qui n’ont échappé à personne, et surtout pas à Didier Deschamps. Le sélectionneur français l’a même jugé bon pour réintégrer le groupe tricolore. Naturellement, celui qui compte déjà 29 capes à son actif, a retrouvé Clairefontaine avec une immense joie, et il n’a pas manqué de l’évoquer lors d’un point-presse ce lundi.

« Être exemplaire pour faire gagner l’équipe »

Réputé pourtant comme étant quelqu'un qui s’exprime peu devant les journalistes, et qui n’est jamais à l’aise pour partager ses sentiments, le Breton n’a cette fois pas rechigné a étalé ce qu’il avait sur le cœur. Il a d’abord fait part de son « plaisir » de retrouver la sélection et le souci qu’il a « de profiter au maximum » des trois jours qu’il va passer au château. Bien sûr, il espère également qu’il pourra prendre part à cet alléchant match amical contre l’Italie, mais il a insisté sur le fait « de prendre les choses les unes après les autres ». Et pour cause ; pour avoir connu pas mal de contretemps durant sa carrière, il ne veut surtout pas se mettre de pression inutile, d’autant plus qu’il « ne s’attendait pas » être convoqué en dépit des belles performances qu’il aligne avec son club de l’OL depuis quelques temps. Une nouvelle résolution qui en dit long sur le joueur serein et posé qu’il est devenu.
GOURCUFF SIGNE SON GRAND RETOUR

Ceux qui s’attendaient à voir Gourcuff parler d’une quelconque revanche sur le sort vont être déçus. Non, l’ex Bordelais a affiché une retenue propre à quelqu’un qui fait ses débuts dans cette Equipe de France. Notamment lorsqu’il a déclaré : « tous les joueurs sélectionnés sont des privilégiés. On en est tous. Il faut prendre conscience de cela, même si c'est court ». Connaissant l’inconstance qui a longtemps été la sienne et une certaine fragilité physique, il ne peut que donner une importance spéciale à chaque convocation chez les Bleus qui se présentera désormais à lui. Mais sans dissimuler une meilleure confiance en soi. « Je touche du bois mais j'arrive à enchaîner quelques matches, c'est une bonne chose, a-t-il confié. Mes sensations et mes repères sur le terrain commencent à revenir. Quand on ressent ça, on a plus de certitudes et on est plus détendu. On est moins concentré sur le travail à effectuer au quotidien ». 

Paradoxalement, Gourcuff a aussi tiré profit de ce temps passé à l’ombre, loin de la sélection. Ainsi, et après avoir été l’un des protagonistes, ou victimes c’est selon, du fiasco de Knynsa, il a une meilleure idée sur le comportement qu’il faut afficher lorsqu’on a le maillot floqué du coq sur le dos. S’il s’est refusé à donner son avis concernant l’affaire des Espoirs, il ne s’est pas privé pour assurer que « l’exemplarité » sera l’un de ses maîtres mots. « On a tous des responsabilités par rapport au groupe et au club » a-t-il enchéri. Des propos qui laissent à croire qu’il serait prêt, à l’avenir, de prendre la parole dans le vestiaire si besoin est-il. Mais, sur ce point là, il ne faut pas trop se faire d’illusions. « Chacun son mode d'expression. Moi, c'est le terrain. C'est là que j'arrive à m'exprimer et que j'arrive à partager avec les coéquipiers. Chacun son caractère, je m'exprime sur le terrain » a-t-il conclu.

A lire aussi :

Tout sur l'Equipe de France

Relatifs

From the web