thumbnail Bonjour,

Didier Deschamps, le sélectionneur français, s’est exprimé ce jeudi, en conférence de presse, concernant le rendez-vous amical face au Japon.

A quatre jours du duel très attendu face à l’Espagne en éliminatoires de la Coupe du Monde, l’Equipe de France va croiser le fer avec le Japon, ce vendredi. Une confrontation amicale, mais qui sera importante dans le sens où elle permettra à Didier Deschamps, le sélectionneur, de peaufiner ces derniers réglages. En conférence de presse ce jeudi, le patron des Bleus s’est d’ailleurs exprimé en détails sur la manière dont ses protégés pensent attaquer ce match.

Didier, Laurent Koscielny sera-t-il opérationnel demain ?

Didier Deschamps : Normalement, il jouera demain. Ca paraissait sur le moment inquiétant, c’était juste un coup sans conséquence.

Est-ce que ceux qui ont porté la chasuble à l’entrainement mercredi seront titulaires demain ?

D.D. : Oui, s’il ne se passe rien de négatif, à l’entrainement ce jeudi ou demain matin.

Savez-vous comme le Japon va jouer ?

D.D. : Je ne sais pas si le Japon va jouer d’une façon particulière. Cette équipe est bien organisée et rigoureuse. Elle a la faculté de répéter les courses avec une bonne intensité. Collectivement, ils défendent tous ensemble. On a certainement peu d’espaces, avec une équipe regroupée. Mais on y est assez régulièrement confrontés. Maintenant, la pression, on va la mettre. Mais ce n’est pas qu’une équipe défensive. Elle a des éléments devant, qui sont capables d’être dangereux.

L’Equipe de France d’aujourd’hui semble manquer de joueur d’exception. Vous ne le regrette pas ?

D.D. : Dans toutes les grandes générations, qui ont eu la chance de gagner des titres et ce dans toutes les grandes équipes, il y a forcément un joueur d’exception. Ca a été le cas pour la génération de Platini et de Zizou. Mais c’était aussi un ensemble, un collectif. Mon rôle aujourd’hui, c’est de mettre mon talent au service de l’équipe, et lui permettre d’être efficace et de gagner des matches.

Contre le Japon, est-ce surtout un test pour la défense axiale ?

D.D. : Ce n’est pas spécialement la charnière qui sera à la loupe demain. Vous serez un peu plus attentifs à ce secteur. Je le regarderai aussi, mais sans tirer des conclusions hâtives. J’aurai des réponses par rapport à l’adversité qu’on aura demain.

Vous avez dis que vous prévoyez des faire des changements en cours de rencontre. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

D.D. : J’ai prévu des changements en cours de match, mais je ne sais pas encore lesquels. Je les ai ciblés, mais ca peut être remis en cause.

A lire aussi :

Tout sur l’Equipe de France

Relatifs