thumbnail Bonjour,

En conférence de presse, à la veille du match contre la Biélorussie, Hugo Lloris est revenu notamment sur son rôle de capitaine qui fait toujours débat.

Intronisé capitaine des Bleus sous les ordres de Laurent Blanc, Hugo Lloris l’est resté sous la coupe de Didier Deschamps. Que ça soit au niveau de son comportement ou à travers ses performances sur le terrain, il a été irréprochable. Malgré cela, il n’est pas encore indiscutable dans ce rôle. Interrogé à ce sujet, ce lundi, l’ex Lyonnais a assuré qu’il ne s’en inquiétait pas. Pour lui, ce qui importe c’est le bien de l’équipe et il ne s’est pas privé pour le rappeler.  La sélection, c’est aussi tout ce à quoi il pense actuellement alors que son futur au sein de l’équipe londonienne de Tottenham continue à alimenter la presse.

« ENCHAINER LES BONNES PERFORMANCES »

Hugo, avez-vous senti que l’Equipe de France est en progression ?

Hugo Lloris : Progrès ? Pour ça, il faut enchaîner les matches de compétition. On travaille certains détails mais la vérité, c'est celle de la compétition. Il faut enchaîner les bonnes performances pour franchir encore un pallier.

Ce match contre la Biélorussie qui arrive ne vous rappelle-t-il pas celui du septembre 2010 que vous avez perdu à domicile (0-1) ?

H.L. : Le contexte est différent. On a gagné notre premier match, ils ont perdu le leur. Ils vont venir avec leur sentiment qu'ils n'ont rien à perdre. Ils vont sans doute fermer le jeu. On sait à quoi s'attendre. Il va falloir faire preuve de maîtrise et d'efficacité.

Vous en gardez un mauvais souvenir de cette sélection ?

H.L. : Mauvais souvenirs de la Biélorussie ? Comme je l'ai dit, ça appartient au passé. Il faudra éviter le piège une nouvelle fois. Il faudra prendre le maximum de points à domicile et de faire bonne impression devant nos supporters.

« SAKHO ET YANGA-MBIWA DOIVENT CONFIRMER »

Pensez-vous que la charnière Sakho – Yanga-Mbiwa sera reconduite demain et est-ce que vous vous êtes bien senti derrière eux ?

H.L. : Le choix des joueurs appartient au sélectionneur mais Sakho et Yanga-Mbiwa ont livré une bonne performance. C'est bien pour la suite de leur carrière. Ils ont prouvé sur ces deux matches qu'ils avaient le niveau. Mais on juge les joueurs sur le moyen terme donc ils doivent continuer.

Avez-vous entendu ce que (Brad) Friedel a dit à votre sujet hier ?

H.L. : On est à la veille d'un match. Ce serait déplacé de ma part de parler de ma situation. Je suis concentré uniquement sur le match de demain mais l'objectif de remporter les trois points.
On parle beaucoup de Rio Mavuba comme éventuel futur capitaine des Bleus. Cela ne vous dérange pas ?
H.L. : En sélection, il ne faut pas avoir de statut particulier, pas de star. La star, ça doit être l'équipe. Ce qui est bien, c'est que certains joueurs prouvent qu'ils ont le niveau pour faire partie de cette équipe. Rio en fait partie. Il montre qu'il a très vient. Après, le choix du capitaine appartient au sélectionneur. On est là pour atteindre notre objectif. Tout le monde tire dans le même sens.

A lire aussi :

Tout sur l’Equipe de France

Relatifs

From the web