thumbnail Bonjour,

Pour son premier match à la tête de l’Equipe de France, Didier Deschamps a fait appel à trois néophytes. Trois joueurs qui n’ont cependant pas volé leur place.

C’est une liste pleine de surprises que Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi en prévision de sa première sortie comme sélectionneur à la tête des Bleus, programmée le 15 aout prochain au Havre face à l’Uruguay. Le technicien bayonnais s’est démarqué en faisant appel à un nombre important de joueurs (10) qui n’ont pas pris part au dernier Euro, mais sa « petite révolution » ne s’est pas arrêtée là. Ayant comme souci d’insuffler du sang neuf au sein de ce groupe Bleu avec comme but d’instaurer un état d’esprit meilleur, l’ancien entraineur marseillais a retenu trois éléments qui ne comptent aucune apparition en sélection tricolore : Christophe Jallet, Raphaël Varane et Étienne Capoue

Les premières listes d’un sélectionneur comportent souvent des noms nouveaux. Il y a deux ans, Blanc en avait, par exemple, convoqué une dizaine pour la rencontre face à la Norvège (1-2). Deschamps n’a donc pas dérogé aux coutumes, mais plutôt que surprendre en terme de nombre, c’est surtout par rapport aux identités des nouveaux appelés qu’il a fait dans l’original. En effet, ils n’étaient pas beaucoup, parmi les observateurs, à s’attendre à ce qu’à 28 ans, Christophe Jallet, le défenseur du PSG, obtienne l’honneur de découvrir le château de la Clairefontaine. Pour Étienne Capoue, la surprise est moindre mais elle est là quand même. Le Toulousain avait donné l’impression ces derniers mois d’avoir manqué la transition entre les Espoirs et les A.

Pour ce qui est de Raphaël Varane, sa convocation apparait plus ou moins logique et attendue. Néanmoins, le concernant, Deschamps s’est aussi différencié par rapport au Blanc. Tout en louant constamment ses qualités, ce dernier n’avait jamais osé le lancer dans le grand bain. L’ex capitaine des Bleus, lui, a pris ce pari d’entrée, avec l’espoir, certainement, de ne pas être déçu en retour. Il attend du Madrilène qu’il confirme la confiance qui lui témoigne et il en est de même en ce qui concerne les deux autres. Dans cette liste des joueurs qui ont encore tout à prouver avec l’Equipe de France, on pourrait également inclure les revenants que sont Rio Mavuba, Jimmy Briand, Maxime Gonalons, Mapou Yanga-Mbiwa ou Dimitri Payet. Mais ceux-là auront, au moins, l’avantage de ne pas être sous la pression qui accompagne les pas des néophytes.

ÉTIENNE CAPOUE


Il y a quelques jours, il avait exprimé à la presse son souhait de quitter Toulouse pour un club plus huppé afin de se rapprocher de l’Equipe de France. Finalement, il n’aura visiblement pas besoin à en arriver là. Même si une convocation n’est pas forcément synonyme de sélection, le milieu de terrain des Violets a atteint l’objectif pour lequel il avait fait tant d’efforts ces dernières années. A 24 ans, il n’est plus tout jeune, mais son arrivée chez les Bleus sonne à point nommé. Dans l’optique du Mondial 2014, le natif de Niort a tous les arguments en mains pour se faire une place au sein de cette équipe et démontrer qu’il peut très bien rééditer les performances qu’il réalisait il n’y a pas si longtemps avec les Espoirs, dont il était le capitaine. Évoluant dans un secteur où la concurrence n’est pas très rude, Capoue a définitivement une belle carte à jouer à l’échelle internationale. 

CHRISTOPHE JALLET


En l’espace d’une semaine, le latéral droit du Paris SG a appris deux bonnes nouvelles. La première c’est qu’il va être le capitaine de son équipe francilienne pour le reste de la saison et la seconde c’est qu’à bientôt 29 ans (il les aura en octobre), il se voit offrir la possibilité d’embraser une carrière internationale. L’éventualité en question avait déjà été évoquée en printemps dernier par son entraineur en club, Carlo Ancelotti, mais sa convocation en sélection paraissait relativement compliquée. Finalement, Deschamps a fait abstraction de tous ces paramètres pour ne retenir que ceux qui plaident en la faveur de l’ex Lorientais. Et il y en a pas mal à vrai dire. Le brillant défenseur a beaucoup progressé depuis qu’il est arrivé au Parc des Princes, et son profil de joueur capable aussi bien de défendre que de contre-attaquer a de quoi séduire. Un vrai concurrent pour Mathieu Debuchy ou Bacary Sagna. Reste à savoir si le Parisien saura saisir sa chance dès le début, car contrairement à certaines autres, il n’a plus vraiment beaucoup de temps à perdre.

RAPHAËL VARANE


De toutes les nouveautés de la liste des Blanc, c’est celle qui est la moins indiscutable. En effet, l’arrivée de Raphaël Varane en sélection ne fait guère débat car elle était annoncée depuis plusieurs mois déjà. Si le joueur a su séduire le Real Madrid et son entraineur José Mourinho pour ensuite confirmer sa valeur sur le terrain de Bernabeu, pourquoi ne le ferait-il pas avec la sélection française ? Pour Laurent Blanc, c’est l’âge (19 ans) et le manque d’expérience qui posaient problème. Pour Deschamps, en revanche, il n’y a pas d’inconvénient à ce que l’ancien Lensois découvre dès maintenant le monde des Bleus et ait ainsi une chance d’accrocher le wagon pour la prochaine Coupe du Monde. Considéré comme l’un des arrières centraux français les plus prometteurs de sa génération, Varane a les qualités et le physique pour être l’un des fers de lance de la nouvelle équipe tricolore. En aura-t-il le mental ? Premier élément de réponse ; le 15 aout prochain au Havre.

A lire aussi :

Tout sur l'Equipe de France

Relatifs