thumbnail Bonjour,

Laurent Blanc a mis un terme ce samedi à son expérience de sélectionneur des Bleus. Le bilan de son mandat de deux ans est mi-figue, mi-raisin.

C’est fini. Laurent Blanc n’est plus le sélectionneur de l’Equipe de France. Une semaine exactement après la sortie des Bleus en quarts de finale de l’Euro 2012, le Cévénol a fait le choix de jeter l’éponge et de ne pas accepter la prolongation de deux ans que lui a faite le président de la fédération, Noël Le Graët. Son aventure n’aura donc duré que deux ans seulement. Arrivé à ce poste juste après la désastreuse Coupe du Monde 2010 en remplacement de Raymond Domenech, l’ex entraineur des Girondins de Bordeaux ne sera donc resté que le temps d’un tournoi, celui du Championnat d’Europe, en accomplissant la phase des qualifications puis celui du tour final. Les raisons de ce choix ne sont pas encore totalement connus. En revanche, le bilan comptable de l’intéressé est défini. Et l’heure de son analyse et de son jugement ont sonné.

Deux lectures à son bilan

Sur le plan purement sportif, les résultats obtenus par Blanc durant son séjour à Clairefontaine sont plus qu’acceptables. On peut même les qualifier de satisfaisants si l’on se réfère aux objectifs qui lui ont été fixés. Il avait pour mission de qualifier les Tricolores pour la compétition continentale, puis de les emmener en quarts de l’épreuve et c’est ce qu’il a fait. Il fut un temps où ce genre de performances paraissaient logiques pour l’Equipe de France, mais au regard de la traversée de désert qu’elle a connu depuis le Mondial 2006, cela s’apparenterait presque à un exploit. De ce point de vue là, le « Président » n’a donc absolument pas de quoi rougir. Sous sa houlette, la France a retrouvé le Top 8 européen et elle a surtout fini par gagner un match de compétition majeure (contre l’Ukraine, 2-0) au bout de six ans de disette. Sans omettre aussi cette série de 23 matches sans le moindre vers. La deuxième la plus longue de l’histoire de la sélection derrière celle de l’ère Aimé Jacquet.
 
EN DIFFICULTÉ LORS DES MATCHES A ENJEU

50 C'est le pourcentage de victoires que compte Laurent Blanc en matches de compétition lors de ses deux années passées à la tête des Bleus. En 14 rencontres à enjeu, il n'a, en effet, gagné qu'à 7 reprises seulement, concédant 4 nuls et 3 défaites. Aucun sélectionneur tricolore n'a fait pire dans ce domaine durant les 20 dernières années : Domenech (51,06%), Jacquet (59,09%), Lemerre (62,50%) et Santini (88,24%)

Jeudi dernier, lorsqu’il a eu à présenter le travail fait à ses supérieurs, Blanc aurait donc pu faire bomber son torse, mais ça aurait été oublier d’autres paramètres qui sont venus noircir le tableau de son bilan. On pense d’abord à ces deux défaites concédées en fin de parcours à l’Euro. Face à la Suède (0-2) lors du premier tour, puis contre l’Espagne, en quarts et sur le même score. Deux revers qui sont venus s’ajouter à ceux essuyés en tout début de son mandat, contre la Norvège (1-2) et la Biélorussie (0-1). La boucle a donc été bouclée, et il est presque inutile de préciser que la fin manquée a fait assurément plus de mal que l’entame à l’envers. Dans ce domaine là, Blanc n’aura donc pas réussi à faire mieux que Domenech, qui avait quitté ses fonctions suite à un double faux-pas en Coupe du Monde (face au Mexique et l’Afrique du Sud).

Un gout d'inachevé

Lorsqu’il se retournera sur son passage aux commandes des Bleus, Blanc va très probablement se remémorer fièrement le fait qu’il a battu trois des plus grandes nations de foot, à savoir l’Angleterre (2-1), le Brésil (1-0) et l’Allemagne (2-1) , mais ses victoires ont un gout amer puisqu’elles ont été acquises lors des matches amicaux. En match de compétition, le bilan est nettement moins reluisant. Puisque, exception faite de l’Ukraine et de la Bosnie-Herzégovie (et à un degré moindre la Roumanie), la France n’a battu aucune équipe nationale notable sous sa direction. Son pourcentage de victoires en rencontres à enjeu est d’ailleurs le plus bas de ceux des cinq derniers entraineurs qui ont drivé les Tricolores (50%). Bien sûr, au nombre de défaites, il y en a qui ont fait pire, à commencer par Raymond Domenech (7 contre 3 seulement pour Blanc).

Pour conclure, il est impossible d’achever le bilan de Blanc comme sélectionneur sans évoquer le jeu pratiqué par son équipe ou encore l’état d’esprit. Deux données majeures, dont il a fait la priorité au moment d’accepter cette mission. Avec lui, les Bleus n’ont pas vraiment enchanté, même s’ils ont relativement gagné en solidité. Durant les deux dernières années, il n’y a eu qu’un seul match où ils ont vraiment convaincu sur tous les plans, celui livré à Sarajevo contre la Bosnie-Herzégovine (2-0). Pour ce qui est de l’attitude affichée par les joueurs, elle était relativement bonne jusqu’à cette phase finale de l’Euro où les vieux démons ont ressurgi. A l’instar de son prédécesseur, il n’a pas su faire respecter. Face à cette génération de « sales gosses », il n’est pas sûr que quelqu’un aurait mieux fait à sa place, mais le constat selon lequel il a échoué dans le devoir qu’il avait de restaurer une image respectable de l’Equipe de France est bien là. Espérons pour lui que cela ne le pénalisera pas pour la suite de sa carrière de coach.

 
 LE PARCOURS DE LAURENT BLANC A LA TETE DES BLEUS 
Date Contexte Match                                                                            Résultat
 11/08/2010 Amical Norvège - France 1-1
 03/09/2010 QEURO France - Bélarus 0-1
 07/09/2010 QEURO Bosnie-Herzégovine - France 0-2
 09/10/2010 QEURO France - Roumanie 2-0
 12/10/2010 QEURO France - Luxembourg 2-0
 17/11/2010 Amical Angleterre - France 1-2
 09/02/2011 Amical France - Brésil 1-0
 25/03/2011 QEURO Luxembourg - France 0-2
 29/03/2011 Amical France - Croatie 0-0
 03/06/2011 QEURO Bélarus - France 1-1
 06/06/2011 Amical Ukraine - France 1-4
 09/06/2011 Amical Pologne - France 0-1
 10/08/2011 Amical France - Chili 1-1
 02/09/2011 QEURO Albanie - France 1-2
 06/09/2011 QEURO Roumanie - France 0-0
 07/10/2011 QEURO France - Albanie 3-0
 11/10/2011 QEURO France - Bosnie-Herzégovine 1-1
 11/11/2011 Amical France - Etats-Unis 1-0
 15/11/2011 Amical France - Belgique 0-0
 29/02/2012 Amical Allemagne - France 1-2
 27/05/2012 Amical France - Islande 3-2
 31/05/2012 Amical France - Serbie 2-0
 05/06/2012 Amical France - Estonie 4-0
 11/06/2012 EURO France - Angleterre 1-1
 15/06/2012 EURO Ukraine - France 0-2
 19/06/2012 EURO Suède - France 2-0
 23/06/2012 EURO Espagne - France 2-0

Bilan : 27 matches joués, 16 victoires, 7 nuls, 4 défaites,

Relatifs

From the web