thumbnail Bonjour,

Mathieu Valbuena, le milieu de terrain de l’Equipe de France, pense qu’aucun des internationaux tricolores n’est à l’abri de se faire écarter de la liste des 23.

Mathieu Valbuena, le milieu de terrain de l’Equipe de France, pense qu’aucun des internationaux tricolores n’est à l’abri de se faire écarter de la liste des 23.

Avez-vous peur de figurer parmi les 3 recalés et de ne pas aller à l'Euro?
Je n'y pense pas, je n'ai pas peur. Il faut s'attendre à tout et personne n'a de garantie. J'en avais fait un objectif personnel en début de saison, j'ai mis tous les atouts de mon côté pour y parvenir et être dans ce Championnat d'Europe. Quand on a fait appel à moi, j'ai toujours répondu présent et ça s'est bien passé. En club, j'ai fait une saison plus qu'honorable. Je ne me mets pas plus de pression que ça. Je n'ai jamais rien eu de facile, je n'ai jamais eu de garantie. C'est ce qui fait ma carrière. Quand je me suis reposé sur mes lauriers, ça m'est retombé dessus.

Etes-vous obsédé par le fait d'effacer ce qui s'est passé au Mondial-2010?
On veut redorer surtout le blason et donner une belle image de l'équipe de France. On savait que ça allait nous coller à la peau pas mal de temps. La reconstruction, c'était la qualification. Sportivement, notre image n'a pas été bonne du tout. Il faudra montrer de très belles choses à l'Euro. On est ambitieux. Il y a de la qualité dans ce groupe. Pas mal de choses ont changé. Tout le monde est concerné, concentré sur cet objectif de faire un superbe Euro. On n'est pas favori, certaines nations sont plus avancées que nous, mais on est capable de créer la surprise.

L'intersaison de Marseille risque d'être agitée après une saison noire...
Ca fait beaucoup parler chaque année. C'est encore plus le cas par rapport à la saison que l'on a faite. Ce n'est pas digne d'un club comme l'OM. Cela va être ma première année sans C1. Il faut se dire que c'est un accident. Il y a beaucoup d'exigences à l'OM et l'an prochain, il faudra montrer autre chose. Ca fait du bien de pouvoir sortir du contexte du championnat. Je ne vous cache pas qu'il était temps que ça se termine. Se retrouver là, ça fait du bien. C'était une saison catastrophique. On se dit qu'il faut du changement partout. Je fais confiance aux dirigeants pour avoir une équipe compétitive qui puisse disputer les 2-3 premières places de L1 et faire un bon parcours. (AFP)

Relatifs