thumbnail Bonjour,

Le nouveau venu en Equipe de France, Mapou Yanga-Mbiwa, a fait part ce jeudi de ses sentiments après avoir foulé pour la première fois le château de Clairefontaine.

Jusqu’à ce jeudi, le château de Clairefontaine il le voyait de loin. En compagnie de ses coéquipiers de l’Equipe de France Espoirs, c’est avec des yeux de Chimène que Mapou Yanga-Mbiwa regardait la demeure de la sélection A. Mais, ce temps est révolu. Le défenseur d’origine centrafricaine n’a pas dû attendre trop longtemps avant de découvrir le monde des grands. A 23 ans, et après seulement deux saisons passées en Ligue 1, il a reçu sa première convocation chez les Bleus. Laurent Blanc est tombé sous son charme et ce au meilleur moment possible, à savoir juste avant l’Euro. Une reconnaissance dont le latéral du MHSC a commencé à mesurer l’importance depuis mercredi et son arrivée pour le rassemblement pré-compétition.

« Si je suis écarté, je reviendrai encore plus fort »

« C’est magique ce qui m’arrive. Je ne m’en rends pas totalement compte », c’est ainsi que le néo-champion de France a tenu à décrire son état d’esprit lors de ce qui a été sa première conférence de presse en tant qu’international. A la fois « excité et stressé », il a, en outre, parle de l’excellent accueil qui lui a été réservé par les ainés. « Je ne m’attendais pas à cet accueil. Tout le monde y met du sien pour me faciliter les choses. Du coup, tout se passe bien ». Tout ou presque, car le natif de Bangui a prévenu qu’il n’allait pas être très original lorsqu’il aura à pousser la chansonnette, comme tout nouveau se doit de le faire au sein de cette équipe. « Je vais chanter « la petite souris verte ». Ce n’est pas sûr qu’ils vont aimer » a-t-il reconnu.

Ses talents de chanteur, Yanga-Mbiwa devrait ensuite les laisser de côté, fort heureusement, pour montrer ce qu’il sait faire balle au pied. A ce sujet, il s’est montré beaucoup plus motivé. « Il y a des échéances importantes qui arrivent et je vais essayer d’apporter ce que je sais faire à ce groupe » a-t-il indiqué. En tant que néophyte, le protégé de René Girard n’est pas encore sûr de participer à l’Euro. Il est possible qu’il fasse partie des trois joueurs appellés à quitter le groupe France le 29 mai prochain. Une éventualité qui ne lui fait pas peur. « Si je ne suis pas retenu, ce n’est pas grave. J’essayerai de revenir plus fort ». Et s’il fait partie des 23 ? « Ce ne sera que du plus, ca ne peut que m’aider à travailler, à bosser. Une fois qu’on est dans cette sélection, on essaye de tout faire pour rester le plus longtemps possible ». Espérons pour lui que le meilleur est encore à venir.

A lire aussi :

Tout sur l’Equipe de France
Connectez-vous à notre page

et devenez fan. Le Meilleur de Goal.com vous est réservé

et tombera directement sur votre page.

Relatifs

From the web