EdF - Giroud :"Je compte bien saisir ma chance"

L'attaquant de Montpellier, Olivier Giroud, appelé pour la première fois en équipe de France, a confié qu'il était fier de cette convocation qui couronne une ascension vertigineuse
L'attaquant de Montpellier, Olivier Giroud, appelé pour la première fois en équipe de France, a confié qu'il était fier de cette convocation qui couronne une ascension vertigineuse un an et demi après ses débuts en Ligue 1.

"Le début d'une nouvelle aventure"


Laurent Blanc avait prévenu. Une fois la qualification acquise, les tests pour former la meilleure équipe possible reprendront. Du coup, pour combler le coup de moins bien de Bafetimbi Gomis avec l'Olympique Lyonnais, le sélectionneur de l'équipe de France a décidé d'offrir une première sélection à Olivier Giroud pour affronter les Etats-Unis et la Belgique en matches amicaux. Une convocation méritée au vu de ses dernières performances. Actuel co-meilleur buteur de la Ligue 1 avec Kevin Gameiro, l'ancien joueur de Tours réalise un début de saison remarquable. Tout comme son club Montpellier, actuel 2e du championnat, l'attaquant explose tout sur son passage. "C'est une grande fierté et un grand privilège de porter ce maillot. C'est un rêve de gosse qui se réalise. Le but est une obsession. J'adore me retrouver en position de frappe. Cette sélection n'est pas une fin en soi. C'est, j'espère, le début d'une nouvelle aventure. Et l'Euro est mon objectif".

Le message est clair et Olivier Giroud ne s'en cache pas : il vise désormais ouvertement l'Euro 2012 l'été prochain. Et pourquoi ne pas rêver ? Au vu de son parcours, ce grand attaquant d'1m92 peut y croire. Formé à Grenoble, il s'est vraiment révélé en National à Istres (14 buts), avant d'exploser à Tours pendant deux saisons. Auteur de 21 buts, il est sacré meilleur joueur de Ligue 2 et suscite les convoitises. Si l'AS Monaco et le Celtic Glasgow sont grandement intéressés pour le faire venir, Giroud fait le choix de Montpellier et de René Girard, ancien sélectionneur des Espoirs. Depuis, son ascension a été fulgurante. Et même s'il devrait être le 3e ,voire le 4e choix du sélectionneur derrière Benzema, Rémy et Gameiro, le buteur héraultais aura des opportunités pour impressionner le président et compte bien "vivre pleinement cette expérience que je considère comme un privilège". "Maintenant que j'y suis, je compte bien saisir ma chance. C'est sûr que ce sera particulier, parce que je ne connais pas grand-monde chez les Bleus. J'espère que l'intégration se passera bien. Je ne me fais pas trop de souci", a-t-il confié dans les colonnes du Parisien.