Equipe de France, Didier Deschamps : "Je ne vais pas protéger Mbappe, il est déjà tranquille"

Didier Deschamps a largement été questionné sur la première convocation de Kylian Mbappe lundi en conférence de presse. Avec une titularisation possible samedi face au Luxembourg.

Pour le premier rassemblement de l'année, Didier Deschamps a fait appel à une nouvelle génération en équipe de France. Sa conférence de presse à Clairefontaine a donc logiquement tourné autour de ces jeunes joueurs venus découvrir le niveau international. Avec 2018 dans un petit coin de la tête.

Qu'est-ce que la France peut craindre du Luxembourg ?

Didier Deschamps : Ils n'ont pris qu'un point mais ils ont marqué beaucoup de buts. Vous les connaissez moins que les Espagnols qu'on va rencontre ensuite. Ils ont un jeu direct, mais ils ne font pas n'importe quoi. Il y a eu de bonnes choses et on va se préparer de la même façon que n'importe quelle rencontre car il y a trois points en jeu. 

Le match de Kylian Mbappe ce week-end à Caen vous a-t-il encore impressionné ?

En ce moment, il enchaine les matches, les grandes performances, il marque, il fait marquer, il est dans une excellente forme. Il a une grande marge de progression. C'est remarquable. Il est arrivé avec un grand sourire, contrairement à d'autres qui n'ont pas gagné ce week-end (...) Le protéger ? Il est exposé, comme tout joueur. Avec ce qu'il réalise, c'est logique mais il a cette tranquilité. Je vais le gérer, comme les autres joueurs. Je suis content de l'avoir nous et qu'il soit français plutôt que d'une autre nationalité.

Avec cette jeune génération, attendez-vous plus de vos cadres ?

Ceux qui sont plus expérimentés ont toujours le même rôle à jouer. J'ai voulu une ouverture par rapport aux prochaines échéances. La jeunesse a beaucoup d'avantages mais l'expérience au niveau international est très importante. Ces joueurs ont des choses à transmettre, ils le font régulièrement. Ils sont aussi là pour mettre à l'aise les nouveaux. C'est à eux de véhiculer ce qui fait notre force (...) Si les jeunes sont là, c'est pour jouer. Ils ont tout ce qu'il faut pour être au niveau international, ça va demander des confirmations, il y a des étapes à franchir, mais le potentiel est là. 

Qu'attendez-vous de ces jeunes joueurs ?

On attend d'eux qu'ils aient de l'enthousiasme, de la générosité. Ils ont le droit à l'erreur, mais ils doivent faire queque chose. Je n'aime pas les joueurs qui ne font rien. C'est une question d'exigence aussi du niveau international. Les gérer ? Oui, mais ça se fait en discutant avec eux. Ils sont à l'aise, détendus, il faut juste qu'ils restent naturel en sachant que les exigences sont encore plus importantes.

Avez-vous parlé avec Layvin Kurzawa concernant sa pubalgie et va-t-il avoir un programme aménagé ?

Comme pas mal de joueurs entre aujourd'hui et demain. Il n'a plus de soucis avec cette pubalgie. Il a juste quelques ennuis musculaires, mais ça ira pour samedi.

Ousmane Dembele était déçu de son niveau de jeu lors du dernier rassemblement, doit-il passer un cap ?

C'est un jeune joueur aussi, il n'a pas eu énormément de temps à Rennes, il est passé dans un nouvel univers à Dortmund avec beaucoup de concurrence. Il a beaucoup de temps de jeu et est efficace. Il a découvert l'équipe de France, c'est normal. Il faut prendre en considération le contexte de l'équipe de France. Ousmane a toutes les qualités pour être avec nous.

HD Ousmane Dembele Borussia Dortmund

En Allemagne, Anthony Modeste a inscrit un triplé avec Cologne, c'est un international potentiel ?

Il est performant, il marque beaucoup. Moussa Dembélé au Celtic également. A eux de continuer à être performant, de continuer à progresser, on les regarde. Il y a beaucoup de joueurs offensifs que l'on suit régulièrement.

Défensivement, avez-vous la même qualité ?

Je ne suis pas inquiet. Cela peut arriver qu'à une periode, il y ait un ou deux postes où il y a moins de choix. Je n'ai pas d'inquiètude, il y a des joueurs. Certains ont une marge de progression importante. On parle toujours plus des joueurs offensifs (...) Sur les latéraux, c'est vrai que ce sont des joueurs expérimentés qui sont avec nous. Il y a des joueurs plus jeunes. Bacary Sagna a un problème musculaire et Jallet connait le niveau international. C'est pour ça que j'ai fait ce choix. Il y a Sébastien Corchia qui est déjà venu.

Avez-vous établi la hiérarchie entre vos gardiens ?

Je l'ai dans ma tête mais j'attends de leur parler d'abord.

Loïc Tanzi, à Clairefontaine