Equipe de France, première pour Kimpembe, pas de Varane ni Kanté

Après un décrassage lundi, les Bleus sont rentrés plus intensément dans leur préparation pour les deux matches de qualification à la Coupe du monde 2018 face à la Bulgarie et le...

Ils étaient 200 invités par la Fédération Française de Football à venir admirer l’équipe de France lundi à Clairefontaine. C’est dans une ambiance plus feutrée, avec une quarantaine de spectateurs seulement, que les Bleus ont poursuivi leur préparation pour les deux rencontres de qualification à la Coupe du monde 2018 face à la Bulgarie (vendredi) au Stade de France et les Pays-Bas (lundi) à Amsterdam. 


21 joueurs dont Presnel Kimpembe, appelé lundi soir en remplacement d’Eliaquim Mangala, ont effectué leur séance en deux parties. Physique d’abord (15 minutes), où Antoine Griezmann et Paul Pogba ont pu démontrer qu’ils étaient toujours aussi complices. Tactique ensuite, où les Français ont effectué une large opposition à 10 contre 10, avec un Mandanda pouvant jouer pour les deux équipes. Les Tricolores ont terminé par une séance de tir durant laquelle André-Pierre Gignac a pu se montrer à son avantage.

Kanté et Varane s'entraînent à part

Equipe jaune : Nabil Fekir, Presnel Kimpembe, Alphonse Areola, Blaise Matuidi, Aymeric Laporte, Layvin Kurzawa, Paul Pogba, Kingsley Coman, André-Pierre Gignac, Antoine Griezmann.


Equipe sans dossard : Bacary Sagna, Djibril Sidibé, Yohan Cabaye, Hugo Lloris, Laurent Koscielny, Anthony Martial, Dimitri Payet, Kevin Gameiro, Moussa Sissoko, Lucas Digne.

 

Pendant ce temps-là, Raphaël Varane est resté en salle, comme la veille et N’Golo Kanté a travaillé à part physiquement. Blessé à la cuisse avec le Real Madrid le week-end dernier, le défenseur devrait être de retour à l’entraînement dès mercredi, tout comme le milieu de terrain. Didier Deschamps pourra alors diriger la séance "la plus importante de la semaine", à huis-clos, avant de rejoindre le Stade de France jeudi pour l’entraînement de veille de match. Sans journaliste, le sélectionneur débutera ainsi sa mise en place en vue du duel face à la Bulgarie vendredi. "Sans penser à la rencontre trois jours plus tard face aux Pays-Bas", a-t-il déjà annoncé.

 

Loic Tanzi, à Clairefontaine