thumbnail Bonjour,

Noël Le Graët envisage de prolonger le contrat de Didier Deschamps jusqu'à l'Euro 2016, quelque soit le résultat des Bleus au Mondial 2014.

Le président de la Fédération, candidat à sa propre succession, rappelle que la prolongation du sélectionneur pour deux saisons sera "automatique" en cas de qualification pour la Coupe du monde au Brésil. "Mais si on ne se qualifie pas, ce que je n'envisage pas, son départ ne sera pas automatique, il y aura une discussion", précise-t-il dans les colonnes du journal l’équipe daté de ce vendredi.

Le Graët s’explique sur l’épisode Blanc

Ce qui transparait de cet entretien avec nos confrères, c’est que le cacique de la fédération s’entend très bien avec le coach et apprécie son profil ainsi que ses méthodes ainsi.  Ile en va de même avec l’adjoint de Deschamps, Guy Stéphan. Il faut également replacer le contexte. Car le patron du foot français est à huit jours de l'assemblée élective où il devrait rempiler, et veut verrouiller le même staff jusqu'à l'Euro 2016. Cette relation, cette confiance, n’existait pas avec Laurent Blanc, ce qui a conduit à sa non-prolongation après l'Euro 2012.

"Je n'avais plus vraiment envie de travailler avec lui (...) Je pensait que ça ne collerait pas jusqu'en 2016. explique le président de la fédération.  Autre son de cloche concernant la paire Deschamps - Stephan, c'est un tandem qui me convient, il convient aussi au public. (...)  Et puis Didier a vraiment l'amour du maillot." Mais Deschamps lui –même est-il d’accord ? L’ancien milieu défensif hargneux ne se verrait pas rester en cas de déconvenue qui se traduirait par une élimination pour le Mondial brésilien. Et partirait de lui-même.

Relatifs

From the web