thumbnail Bonjour,

Après avoir longtemps tiré à blanc, Olivier Giroud a marqué son premier but en Premier League avec Arsenal. Il arrive à point nommé pour la semaine des Bleus.

Olivier Giroud a marqué avec Arsenal en Championnat. C'est bien, mais de là à vouloir détrôner Karim Benzema, il y a un gouffre. Reste que l'ancien Montpelliérain a de l'ambition à l'heure de retrouver les Bleus pour préparer la rencontre amicale face au Japon le 12 octobre, mais aussi et surtout pour peaufiner les réglages avant le choc des éliminatoires pour le Mondial 2014 face aux Espagnols, le 16 octobre.

« Ca me prenait la tête quand même »

Remplaçant au pied levé de la gâchette Van Persie au coeur de Londres, l'ex-meilleur buteur de la L1 et champion de France aura donc mis sept matches pour débloquer son compteur buts en championnat. Le "Gunner", qui a donc patienté avant de mériter ce surnom, a dû trouver le temps long.  En attendant, il s'est "mué en passeur décisif" avec quatre caviars distribués en dix matches toutes compétitions confondues. "J'arrive avec beaucoup de soulagement. Même si j'avais marqué en Cup, j'attendais ce 1er but en championnat. Ca fait du bien. Je n'étais pas parti dans une période de doute, mais ça me prenait un peu la tête quand même", a reconnu l'attaquant aux 11 sélections.



Giroud a débuté contre l'Uruguay le 1er match de l'ère Deschamps (0-0). Mais c'était mi-août et, associé à Benzema, il était passé au travers car il devait encore digérer son arrivée à Londres. "Je ne suis pas là pour passer devant qui que ce soit. Karim reste le N.1 mais on peut être associé tous les deux. J'ai envie de montrer que ça peut marcher. Forcément, j'aspire à jouer", a-t-il poursuivi, laissant pointer un début d'amertume. D’autant que s’il lui faut regarder devant, vers Benzema, il lui faut également surveiller le rétroviseur. Auteur d'un doublé face au PSG dimanche, André-Pierre Gignac redevient, en effet, un concurrent pour les attaquants convoqués par Deschamps. « Il a traversé une période difficile et c'est tout à son honneur d'avoir eu le mental pour revenir à son niveau. Je lui tire mon chapeau. C'est un concurrent, c'est sûr. » Au canonnier de tirer le premier.


Relatifs

From the web