thumbnail Bonjour,

Les Bleus ont été tenus en échec (0-0) par l'Uruguay mercredi soir. Il y a eu de bonnes et de mauvaises choses.

L’équipe de France n’a peut-être pas séduit mercredi soir (hier), mais certains bons points sont à retenir. D’autres sont à corriger rapidement. Tour d'horizon.

La défense :

Philippe Mexès et Adil Rami absents de sa liste, Didier Deschamps a décidé de tester une paire plus jeune et plus fraiche pour son premier match à la tête des Bleus. Mamadou Sakho et Mapou Yanga-Mbiwa n’ont pas déçu, jouant intelligement. Pour sa première sélection, le défenseur de Montpellier a joué libéré, comme s’il était dans l’équipe depuis longtemps. Quant au Parisien, son retour en Bleu a été plutôt prometteur. Nul doute que le sélectionneur voudra revoir les deux joueurs ensemble. Sur les côtés, Patrice Evra et Mathieu Debuchy ont débuté la rencontre. Le premier s’est montré une nouvelle fois très fébrile sur des ballons pourtant faciles, même s’il s’est montré plus à l’aise en seconde période, où il aurait pu être passeur décisif sur un centre vers Karim Benzema (60e). Le latéral lillois a joué que quelques minutes, une douleur à la cheville l’obligeant à sortir à la demi-heure de jeu. Christophe Jallet a ainsi pu fêter sa première sélection plus tôt que prévu. Le défenseur parisien a fait une entrée sérieuse, même s’il aurait pu plus se projeter vers l’avant.

Le milieu :

Au coup d’envoi, Gonalons et Mavuba étaient alignés plus bas, le Lillois jouant un rôle de libéro devant la défense, permettant au Lyonnais de balancer les ballons vers l’avant. Les deux joueurs ont fait leur boulot assez sérieusement, même si on a eu l’impression de peu les voir. Pourtant, pas sur qu'ils soient faits pour ce système. Dans ce 4-2-2, il manquait un joueur capable de percuter, de créer, de se projeter vers l’avant. On a pu voir la différence en 2e mi-temps lorsque Etienne Capoue a remplacé Rio Mavuba. Le Toulousain a joué sans complexe, n’hésitant pas à imposer son gabarit, à être « agressif » dans l’entrejeu - il se prend un carton jaune à a 80e minute - , à percuter, à prendre les couloirs et offrir des solutions à ses coéquipiers. Sur les côtés, Ribéry et Valbuena essaient de proposer des solutions, le premier faisant trop souvent les mauvais choix.

L’attaque :

Beaucoup l’attendait puisqu’on demandait cette association à l’Euro. Benzema et Giroud sont associés sur le front de l’attaque, le premier dézonant. Le Madrilène a donné l’impression de proposer peu de solution à son compère, jouant surtout avec Ribéry ou Evra. On ne peut pas tirer des conclusions après un seul match, les deux attaquants manquent encore d’automatismes.

Ils méritent d’être revus :

Mapou Yanga-Mbiwa, Mamadou Sakho et Etienne Capoue. Les deux premiers ont été sérieux en défense centrale, et Didier Deschamps doit savoir que le temps lui est compté pour expérimenter plusieurs joueurs à ce poste. Aussi, celui-ci est plus complexe que les autres, les automatismes sont encore plus importants et plus scrutés dans cette partie du terrain. Le milieu toulousain a quant à lui séduit. Entré à la mi-temps, l’ancien joueur des Espoirs a séduit, apportant sa fraicheur et sa percussion. Nul doute que le sélectionneur des Bleus voudra revoir le joueur. Pour tester une association avec Yohan Cabaye ?

Relatifs