thumbnail Bonjour,

Didier Deschamps s'est dit heureux en conférence de presse du match nul de l'Equipe de France.

Quelles ont été vos émotions pour votre première en tant que sélectionneur ?
Didier Deschamps : Il y a eu le plaisir de chanter la Marseillaise en n'étant pas loin du terrain. Ça m'a procuré des émotions et de la fierté. Je suis content d'être là et de faire en sorte d'atteindre notre objectif. Mais je vis désormais ces émotions par procuration. 

Etes-vous déçu par la prestation de votre équipe ?
On a fait de bonnes choses en se créant pas mal d'occasions face à une équipe qui, même si elle n'avait pas ses deux meilleurs joueurs, se connaît parfaitement. Les Uruguayens évoluent ensemble depuis 2006. La plupart des joueurs ont plus de cinquante sélections. C'est une équipe qui se regroupe bien, qui met de l'intensité et de la densité. L’envie était là, mais il aurait fallu plus de percussion.

Quels points positifs retenez-vous ?
Il y a toujours de la déception quand on ne gagne pas, surtout quand on se procure deux fois plus de tirs que son adversaire. On a fait de bonnes choses dans la préparation des actions. Mis à part le résultat, c'est plutôt satisfaisant. On a touché deux fois le poteau et on n'a été mis hors de position qu’une seule fois. Et Hugo Lloris a sorti un arrêt décisif. Certains ont fêté leur première sélection comme Capoue et Jallet, c'est bien. Ils ont confiance en eux. Cela a amène de la fraîcheur, du dynamisme, je ne vais pas m'en plaindre. 

Les Bleus ont été néanmoins sifflés en fin de match…
Je ne vais pas retenir ça. Il y a toujours une forte exigence du public. Les matches du mois d'août sont compliqués. L'envie était là mais quand le résultat n'est pas là, les gens manifestent. Ils veulent voir des buts et une équipe de France qui gagne. Sur un plan athlétique, on sera mieux aux prochains matches.

Qu'avez-vous pensé du duo Giroud-Benzema ?
Ça ne se fait pas comme ça une association. Pas sur un entraînement et une heure de jeu. Karim a besoin de digérer sa préparation physique. Mais c'est intéressant d'avoir cette double présence offensive. Ça demande des efforts mais on doit être capable de les répéter.

Qu'avez-vous pensé de la prestation de Mavuba ?
Il réalise des performances de haut niveau avec Lille. Il est resté dans son registre. Il est au cœur du jeu. Il doit donc beaucoup diriger et parler. Je ne suis pas là pour donner des garanties à qui que ce soit mais c'est bien qu'il retrouve la sélection. C'est un footballeur intelligent, capable d’orienter le jeu vers l'avant. Ce sont des qualités qui m'intéressent au milieu de terra