thumbnail Bonjour,

Didier Deschamps a composé une équipe de France new look pour le match amical contre l'Uruguay, mercredi. Goal.com passe en revue les petits nouveaux et les revenants.

Certains ont le privilège de connaître l'athmosphère particulière du château de Clairefontaine, pendant que d'autres ont découvert leur nouvelle antre avec admiration et curiosité. Mais ils possèdent tous un dénominateur commun. Celui d'être les grands gagnants de la première liste de Didier Deschamps. La thèse de la véritable rupture, souvent évoquée, est toutefois à tempérer. D'une part parce que les différents cas individuels - entre blessures, suspensions, manque de rythme et sanctions "symboliques" - ont forcément modifié le visage de cette sélection. Ensuite parce qu'il ne faut pas oublier qu'une première liste n'est pas forcément représentative de l'ère qui s'en suivra. Les exemples des deux derniers sélectionneurs, Domenech et Blanc, sont là pour l'attester. Mais ce vent de fraicheur a le mérite de marquer les esprits. Entre la satisfaction d'un baptême ponctuel et la consécration d'un rôle régulier, il n'y a qu'un pas que certains sont désormais prêts à franchir.

Ceux qui ont une revanche à prendre :

Mamadou Sakho : Il a traversé la seconde partie de saison dernière avec un statut de remplaçant rédhibitoire. Non appelé pour l'Euro, il fait désormais son retour dans le groupe avec l'objectif de s'affirmer et de convaincre. Une double problématique, si l'on ajoute celle de devenir titulaire au Paris Saint-Germain.

Rio Mavuba : De nombreux observateurs avaient regretté son absence durant l'Euro. Sur le terrain, mais également en dehors. Maillon essentiel des succès lillois depuis plusieurs saisons, le capitaine du LOSC est également réputé pour son leadership et son sens du collectif. Au sein d'un groupe en quête de repères et de cohésion, son rôle sera forcément influent.

Dimitri Payet : Après plusieurs sélections prometteuses lors de la saison 2010-2011, il a un peu disparu de la circulation, faute de régularité. Désormais titulaire avec Lille depuis le départ d'Eden Hazard, il part avec l'objectif de boulverser la hiérarchie sur les côtés, même si la concurrence est extrêmement relevée.

Jimmy Briand : Dans l'absolu, c'est peut-être la plus grosse surprise de cette liste. Depuis sa période rennaise, l'attaquant de l'OL n'a pas spécialement flirté avec les Bleus. Ce retour inespéré pourrait lui permettre de revenir sur le devant de la scène, si il dispose d'un temps de jeu suffisant. Il offre l'avantage d'être polyvalent depuis toujours.

Bafétimbi Gomis : Le buteur lyonnais a réalisé un bon exercice 2011-2012. Toujours aussi puissant, mais également plus complet techniquement, Gomis était tout proche du groupe lors du dernier Euro. Il sera un élément à surveiller dans la rotation des attaquants, tout le monde partant quasiment sur la même ligne, derrière Benzema puis Giroud.

Ceux qui ont une carte à jouer :

Cristophe Jallet : Promu capitaine du PSG, l'ancien Lorientais vit un début de saison faste. Brillant et infatigable sur son flanc droit, il possède le profil du parfait contre-attaquant. Des caractéristiques qui pourraient lui permettre de concurrencer Debuchy et Reveillère, en attendant le retour de Sagna.

Raphaël Varane : Les observateurs sont unanimes. Il fait partie des plus gros potentiels de sa génération. Un talent prometteur déjà entrevu au sein du grand Real Madrid, avec lequel il a collectionné quelques apparitions, ce qui n'était pas gagné. Rapide, technique et précis dans la relance, son profil est rare, et c'est un atout de poids.

Mapou Yanga-Mbiwa : Le défenseur montpelliérain a réalisé une saison pleine avec un titre de champion de France à la clé. Puissant et technique, il possède une palette complète pour un défenseur central, offrant même la polyvalence de pouvoir dépanner sur un côté. Son avenir en club est incertain, mais celui en Bleu semble tout tracé.

Etienne Capoue : Pièce essentielle de l'entrejeu toulousain depuis plusieurs saisons, Etienne Capoue était également un joueur attendu chez les Bleus. C'est désormais chose faite pour ce milieu défensif travailleur et régulier. Courtisé sur le marché des transferts, Capoue sait désormais que rester à Toulouse ne serait pas une tare pour son avenir en Bleu. Deschamps compte sur lui, les cartes sont entre ses mains.

Relatifs

From the web