thumbnail Bonjour,

Après l'intronisation de Didier Deschamps comme nouveau sélectionneur, l'équipe de France ne devrait pas à être révolutionnée.

Comme l'a dit lui même le nouveau sélectionneur : "Je m'inscris dans la continuité" montre que l'ancien marseillais ne veut pas effacer le travail accompli par le désormais ex-sélectionneur Laurent Blanc. 
Mais qui dit changement d’entraîneur dit forcément changement d’idée de jeu, de joueurs et de tactique. Si au fond, Laurent Blanc et Didier Deschamps ne sont pas totalement différents, quelques changements vont être opérés. 

Quels joueurs pour cette nouvelle France ?

Tout d’abord, certains joueurs vont avoir la possibilité de prouver leur réel niveau avec Deschamps. En effet, avec la sanction possible de Ménez, M’Vila, Ben Arfa et Nasri, quatre places pourraient se libérer à court terme. Pour partir à la recherche de joueurs, on peut se retourner vers le vivier marseillais que le néo-sélectionneur connait par cœur. En effet, au milieu de terrain, un certain Benoît Cheyrou attend sa première sélection depuis un bon bout de temps maintenant. Depuis si longtemps que le joueur compte aujourd'hui 31 ans. Peut-être un peu vieux pour l’avenir, mais dans l’immédiat, il peut être utile à la sélection française, malgré ses quelques altercations avec l’ancien entraîneur phocéen. Il suffit d’aller dans du vice champion de France pour trouver un autre candidat au poste de meneur. En effet, à Paris, Matthieu Bodmer aussi attend sa première cape, et le discours est le même que pour le marseillais ; à 30 ans, l’avenir est certainement derrière lui, mais il peut encore rendre des services à son pays. Sur les côtés, on pourrait voir aussi l’arrivée de Christophe Jallet ou de Clément Chantôme, de plus en plus plébiscités. Ensuite, il y a Yohann Gourcuff qui a toujours eu un comportement irréprochable. C’est ses performances sur le terrain qui lui ont fermé les portes de la sélection, un gros début de saison et le Lyonnais pourrait rapidement revenir dans les petits papiers bleus. Autre petit détail, qui sait si "DD" ne préfèrera pas Steve Mandanda, qu’il connait si bien et qui l’a tant de fois sauvé plutôt qu'Hugo Lloris pour défendre les buts.

Les joueurs qui pourraient être victimes de cette arrivée ? Ben Arfa, poussé vers Newcastle suite à plusieurs conflits avec l’ancien monégasque, et Valbuena, qui avait pris position pour le directeur sportif lors d'un clash entre Deschamps et José Anigo. Reste à savoir si le nouveau sélectionneur des bleus est rancunier ou s’il donnera sa chance aux deux lurons, ce qui semble être le plus juste.

En attaque, si le duo Benzema/Giroud semblent intouchables, certains joueurs ont des cartes à (re)jouer. Deschamps peut en effet penser à Bafétimbi Gomis, Kévin Gameiro, et pourquoi pas Andre-Pierre Gignac, même si l'ancien technicien de l'OM n'a jamais été fan du buteur français. Bien évidemment, ces trois-là ont été largement en dessous de leur niveau lors des dernières saisons. Cependant, les cartes sont désormais à redistribuer.

Et si on parlait tactique ?

Au niveau tactique, Deschamps aime s’appuyer sur un jeu musclé au niveau du terrain, avec une touche de technique pour ressortir le ballon. En effet, le jeu de Deschamps se repose sur un joueur qui rythme le tempo, à l’instar de Lucho à l’OM. Ce travail pourrait très bien être fait par Cabaye, révélation française de l’Euro, qui pourrait continuer son évolution sous la houlette de Deschamps. A côté de lui, des joueurs physiques et endurants comme Toulalan et Lassana Diarra pourraient avoir une chance, s'ils retrouvent la régularité nécessaire.

4-3-3 ? 4-4-2 ? 4-3-2-1 ? Deschamps n’a pas de préférence, contrairement à Blanc qui a toujours préféré un système à une seule pointe. La chance de voir un Giroud dans le rôle de pivot et Benzema dans celui de « dézonneur » est une véritable possibilité.

Pour ce qui est de la défense centrale, pointée du doigt à cet Euro, de nombreux joueurs tels que Sakho ou encore le très jeune Raphael Varane, s’ils (re)trouvent du temps de jeu avec leurs clubs respectifs peuvent espérer avoir leur chance. Yanga Mbiwa aura aussi sûrement de quoi prouver qu’il est au niveau de l’équipe de France. Laurent Koscielny, lui, peut briguer une place de titulaire, en délogeant Adil Rami ou même Philippe Mexès inquiétants lors de l’Euro.

Quelle sera la première équipe de France de Didier Deschamps ? La réponse sera donnée le 15 août contre l’Uruguay. 

Relatifs

From the web