thumbnail Bonjour,

Le sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Blanc, s'est exprimé dans les colonnes de France Football au sujet de l'Euro 2012

A quelques jours de l'ouverture de l'Euro 2012 pour l'équipe de France face à l'Angleterre le 11 juin prochain, le sélectionneur français, Laurent Blanc s'est exprimé dans les colonnes de France Football au sujet de la compétition estivale, de son équipe, et des autres favoris pour remporter le titre tant convoité.

"Cabaye, M'Vila, Martin ça ne pèse pas lourd au niveau des sélections"

Lorsqu'on demande à Laurent Blanc de décrire l'équipe qu'il a entre ses mains aujourd'hui, un mot revient principalement: "en construction". Après l'échec à la Coupe du monde 2010, l'ancien entraineur de Bordeaux a repris les rênes d'une équipe à reconstruire totalement. Aujourd'hui, et à quelques jours du début de l'Euro 2012, il semblerait que le sélectionneur y soit arrivé, au moins en partie: "Par rapport à ce que nous voulions faire, je dirais donc que nous n'avons pas trop mal réussi. Mais on ne peut pas s'en contenter, et vous connaissez mon exigence. Sur le jeu, il y a beaucoup de choses à dire, beaucoup de progrès à faire". Mais si aujourd'hui Laurent Blanc est conscient que son équipe n'a pas encore atteint le niveau de jeu qui est censé être le sien, le sélectionneur déclare pourtant ne pas se contenter simplement de gagner des matchs: "Pour être franc, si on devait passer le premier tour avec un jeu moyen ou médiocre, ça ne me conviendrait pas totalement". Le sélectionneur français est également conscient que son équipe est encore très loin des meilleures mondiales et que du coup les techniques mises en place pour préparer les matchs ne sont pas les mêmes: "Moi, quand je prépare un match en Allemagne, j'ai quoi? Deux jours. En deux jours, tu ne fais rien. Même au niveau tactique. Le paperboard ou la vidéo, c'est bien beau, mais rien ne remplace le terrain et le temps qu'on y passe ensemble". Et si la préparation de l'équipe de France est parfois si délicate c'est parce que l'attente autour de ce groupe est immense: "Je sais très bien, maintenant, qu'il suffit d'un match moyen ou raté pour dire qu'on ne joue pas bien que ça ressemble à ce qu'on connaissait. Justement, il faut savoir faire abstraction de cela et avancer".



Ce qui fait également la force de l'équipe de France aujourd'hui c'est la conscience de ne pas avoir un effectif aussi expérimenté que celui des autres grandes nations européennes: "J'aimerais bien avoir sous la main un cerveau dans le coeur du jeu, comme Xavi ou un Xavi Alonso, un type qui t'analyses le truc au quart de tour et décide, on fait ci ou ça. Bien sûr que je serai preneur ! Mais pour cela, il faut avoir de la bouteille, s'être imposé en club comme en sélection et avoir atteint un niveau exceptionnel. Nous, comme on est toujours dans une période de construction, on a logiquement des joueurs encore novices dans ce domaine-là [..] Cabaye, M'Vila, Martin ça ne pèse pas lourd au niveau des sélections". Les interrogations aujourd'hui règnent autour de la composition que choisira le sélectionneur français lors de l'Euro 2012. S'il estime ne pas avoir d'équipe type, il a cependant un système de jeu auquel il se tient: "J'essaye d'abord de déterminer une épine dorsale. Quand tu l'as, ça veut dire quoi? Que tu n'as pas de doutes sur ton gardien, sur ta charnière centrale, sur ta sentinelle, sur ton joueur technique derrière l'attaquant et sur ton attaquant axial. Ca fait donc six joueurs". Laurent Blanc est également conscient que cette Euro 2012 est un moyen pour l'équipe de France de se racheter auprès de son public après l'échec de la dernière Coupe du monde: "En 2010, les gens ont davantage été outrés par le comportement et l'attitude des joueurs que marqués par les mauvais résultats. L'Euro, c'est donc l'occasion de montrer qu'on a évolué au niveau de l'état d'esprit". Avec une philosophie de jeu bien ancrée au sein de tout le groupe, l'équipe de France semble aborder cet Euro 2012 dans le bon état d'esprit. Reste à savoir si les résultats suivront.

Relatifs