thumbnail Bonjour,

Dans un entretien accordé au JDD, Nicolas Anelka a déclaré que sa nouvelle mission, comme entraineur de Shanghai, était le « plus grand défi de sa carrière ».

Depuis jeudi dernier, le Français Nicolas Anelka officie comme entraineur-joueur de la formation chinoise de Shanghai. A 33 ans, l’ancien attaquant de Chelsea a fait le choix de découvrir ce que s’est de se retrouver de l’autre coté du terrain, tout en continuant à faire parler de lui sur le rectangle vert. Une expérience qui n’a pas très bien commencé (ndlr, pour sa première, il a essuyé une défaite), mais dont il espère en profiter à fond. « C’est le plus grand challenge de ma carrière » a-t-il certifié dans une interview donné au Journal du Dimanche.

« Les Français ne peuvent pas m’oublier »


Une fois de plus, Anelka a donc pris tout le monde à contre-pied avec cette semi-reconversion. Mais, il s’est aussi surpris lui-même. Dans l’entretien en question, il a assuré qu’il ne « s’y attendait pas du tout » à prendre les commandes de Shanghai. « Ce n’était pas prévu au programme, poursuit-il. Mais la vie réserve plein de surprises. Cette aventure de coach est inattendue et très belle, même si les résultats ne sont pas encore là. Je ne serai pas entraîneur toute ma vie mais j’attaque cette nouvelle expérience avec appétit. Je découvre. Je n’avais pas l’intention d’exercer ce métier. J’ai toujours dit que mon futur ne serait pas dans le foot. »

Bien que parti à l’autre bout du monde, Anelka continue à faire parler de lui dans les journaux français. Sa nouvelle vie dans l’Empire du Milieu est très épiée, comme l’ont été auparavant ses passages dans les différents clubs européens, ainsi que ses allers et venues en Equipe de France. A ce sujet, l’intéressé n’est pas dupe et il déclare à tous ceux qui veulent l’entendre. « J’étais parti loin de chez moi pour achever tranquillement ma carrière de joueur et faire en sorte qu’on m’oublie. C’est raté. J’ai cru comprendre que ma nomination faisait du bruit en France… Depuis quand les Français s’intéressent-ils au championnat chinois ? C’est marrant de voir à quel point ma vie les passionne. Ils me surprendront toujours. Même en Chine ils n’arrivent pas à m’oublier ! » Meme son grand ami Domenech le suit de près. L’ex sélectionneur tricolore lui a manifesté des « encouragements » pour son nouveau métier.

Suivez Naïm Beneddra sur

Relatifs

From the web