thumbnail Bonjour,

L'entraîneur de Benfica Jorge Jesus s'apprête à vivre "le match le plus important de (sa) carrière" mercredi, en finale de l'Europa League contre Chelsea.

L'entraîneur de Benfica Jorge Jesus s'apprête à vivre "le match le plus important de (sa) carrière", en "espérant qu'une victoire confirmera que Benfica retrouve peu à peu son prestige d'antan", mercredi à Amsterdam face à Chelsea en finale de l'Europa League.

Jorge Jesus, considérez-vous que Chelsea part favori de ce match ?
Quand vous comparez les résultats des deux clubs ces deux dernières années sur la scène européenne, il est clair que Chelsea est favori. Les Blues avaient remporté la Ligue des champions il y a douze mois. Mais une finale, c'est toujours un match particulier. Et je crois que nous avons toutes nos chances pour l'emporter demain (mercredi). Les joueurs sont très très motivés. Techniquement, mentalement, émotionnellement, collectivement, tout est réuni de notre côté pour presser à un très haut niveau mercredi. La défaite face à Porto samedi est oubliée. Physiquement, les deux équipes ont bénéficié du même temps de récupération depuis ce week-end. Nous partons sur le même pied à ce niveau. Mon opinion, c'est que les deux meilleures équipes de la compétition sont en finale. L'an passé, Chelsea nous avait battu en Ligue des champions (en quarts de finale, ndlr) mais nous avions vraiment manqué de réussite.

C'est le match le plus important de votre carrière ?
Effectivement. C'est ma première grande finale. La presse du monde entier est présente pour nous voir. Je suis très fier d'être là. Je sens que tout le Portugal est derrière nous. Même le président du FC Porto nous a fait part de son soutien. Pour le club, c'est aussi une belle occasion de retrouver son prestige d'antan. Dans les années 60-70, le club rivalisait avec le Real ou Milan. Benfica avait le prestige de ces équipes. Après un creux, nous sommes à nouveau au sommet au niveau international. C'est le résultat de deux ans de travail. L'image que véhicule le club en Europe est à nouveau positive. Nous représentons à nouveau quelque chose. Le prestige des années 60-70, on le retrouve peu à peu. Notre football est très technique. Nous allons le montrer demain.

Quel est votre avis sur Chelsea par rapport à l'équipe que vous aviez affrontée l'an passé ?
La différence entre le Chelsea de 2012 et celui de cette année, c'est d'abord l'entraîneur. Benitez n'a pas la même vision ni le même système que son prédécesseur (Di Matteo).
Final
Sevilla FC Sevilla
v
SL Benfica Benfica
#B1with_Sevilla
#B1with_Benfica

Relatifs

From the web