thumbnail Bonjour,

Chelsea et Benfica ont validés leur ticket pour la finale de la Ligue Europa en s'imposant respectivement contre Bâle et Fenerbahçe (3-1). Les Blues rêvent du doublé.

Si la mission de Benfica était plus complexe que celle de Chelsea, la formation portugaise est parvenue à valider son ticket pour la finale de La Ligue Europa et rejoindre le club londonien. Les Portugais ont renversé la situation contre Fenerbahçe (3-1) après un revers en Turquie (1-0). Même score pour les Blues contre le FC Bâle, mais les hommes de Benitez avaient déjà eu le privilège de s'imposer en Suisse.

J. Jesus : "C'est historique"

Le technicien espagnol avait le sentiment du devoir accompli après cette rencontre. Malgré l'ouverture du score d'un vaillante formation suisse, ses hommes ont sû maîtrisé les débats. «Nous avons eu deux grosses occasions en première mi-temps que nous n'avons pas converties. Quand ils ont marqué, il nous a fallu réagir. Il faut féliciter les joueurs pour leur deuxième période. Nous étions au-dessus et nous avons contrôlé le match.», a t-il expliqué dans des propos relayés par nos confrères de France Football. Ce parcours, certes moins prestigieux que la glorifiante C1, traduit tout de même une réelle montée en puissance pour la formation anglaise, sous l'impulsion de quelques hommes en forme, comme Victor Moses, goleador redoutable, David Luiz, encore décisif, ou Fernando Torres, buteur retrouvé. Les trois hommes ont trouvé le chemin des filets jeudi soir. Le 15 mai prochain, les coéquipiers de Frank Lampard auront donc l'occasion de réaliser un doublé historique, un an après avoir remporté la Coupe aux grandes oreilles. Plus qu'une consolation...



Mais la tâche ne sera toutefois pas aisée à Amsterdam face à une séduisante équipe de Benfica. Tombeurs des Girondins de Bordeaux un peu plus tôt dans la compétition, les Portugais ont assumé leur statut de favori dans cette compétition. Jorge Jesus ne cachait pas satisfaction après une double-confrontation difficile contre Fenerbahçce, qui a vu ses troupes combler le revers du match aller. «C'est historique car cela faisait longtemps que Benfica n'allait pas en finale (depuis 1990 et une finale de C1 perdue contre l'AC Milan, ndlr). L'important maintenant, c'est que Benfica soit à la finale d'Amsterdam de façon méritée. Nous avons senti après le match en Turquie que nous avions une meilleure équipe que Fenerbahçe et que nous pouvions renverser le score de 1-0. Pour moi et pour les joueurs, cette finale représente le travail de quatre années d'amélioration constante. Nous avons atteint deux finales, en Ligue Europa et en Coupe du Portugal. Mais le match le plus important, c'est le prochain, contre Estoril (en Championnat, ndlr).», a t-il souligné. Le rendez-vous est pris.

Relatifs