thumbnail Bonjour,

Ligue Europa - L'OL peut avoir des regrets

Rejoint sur le fil par Tottenham (1-1), l’Olympique Lyonnais est éliminé de la Ligue Europa. Retour sur un scénario cruel.

Tout était presque parfait… Jusqu’à cette quatre-vingt dixième minute et ce but de Dembele sur le fil qui a permis à Tottenham de valider son ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa. Pour l’OL, le chemin s’arrête là. Ce scénario cruel peut-il laisser des traces ?

Ne pas cogiter

Habitué aux joutes européennes de la prestigieuse Ligue des Champions, l’OL avait en effet misé sur la petite sœur de la C1 pour marquer les esprits. Le club rhodanien avait réalisé une phase de poule impressionnante, et la profondeur de son effectif l’autorisait légitimement à nourrir des ambitions dans cette compétition. Mais les hommes de Rémi Garde ont manqué le coche en craquant dans leur fin de match durant les deux manches de cette double-confrontation contre Tottenham. Tout avait pourtant si bien commencé. Une première période franchement convaincante, du mouvement, des occasions, et un but rapide, signé Gonalons. Mais le second acte fut plus compliquée à gérer pour les locaux, inévitablement partagés entre l’envie de marquer un deuxième but et celle de ne pas se livrer. Victimes du talent sur coup franc de l’inévitable Bale à l’aller, les coéquipiers de Vercoutre ont finalement plié sur un but de Dembele.

Il est difficile de savoir s’il faut mettre cette désillusion sur un manque de concentration en fin de match ou un réalisme insuffisant pur faire le break. Ce qui est sûr, c’est que cet OL-là n’était pas inférieur à Tottenham dans le contenu proposé. Les Spurs avaient peut-être choisi délibérément un jeu plus direct, mais pour les Lyonnais, cette sensation de maîtrise collective alliée à un manque d’efficacité s’est finalement avérée fatale. Rémi Garde ne cachait pas sa déception. « L'adversaire était d'un niveau très proche du nôtre. Les deux équipes se tenaient. Nous avons eu du mal à développer du jeu dans la moitié adverse car la pression de Tottenham était assez forte. Nous avons eu une ou deux occasions mais je pense que nous n'en avons pas eu assez pour se dire que nous aurions dû nous mettre à l'abri. Il aurait fallu mieux tenir le ballon dans la partie adverse, pas que les attaquants mais tout le monde. Nous avons manqué de quelque chose pour le faire, pour avoir plus de temps forts après la mi-temps. », a t-il expliqué après la rencontre, dans des propos relayés par nos confrères de France Football. L’OL doit désormais se concentrer sur le pain quotidien de la Ligue 1. Et dans ce genre de situation, rejouer rapidement est peut-être la meilleure des choses pour ne pas cogiter…

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue Europa

 

Relatifs

From the web