thumbnail Bonjour,

Francis Gillot, l'entraîneur de Bordeaux, espère que ses hommes retrouveront l'efficacité lors de la réception de Bruges jeudi, en Ligue Europa.

Francis Gillot, l'entraîneur de Bordeaux, espère que ses hommes vont retrouver l'efficacité lors de la réception de Bruges jeudi, en Ligue Europa.

A quel type de match vous attendez-vous contre Bruges ?

De ce que j'ai vu des Belges, ce sera à peu près le même match que le retour contre Belgrade. Je les ai vus contre Copenhague en tour préliminaire de la Ligue des champions, ils ont été très disciplinés, en 4-5-1, assez défensif. Il va falloir trouver la clé pour marquer des buts car ils sont très regroupés et pas faciles à bouger.

Vous êtes allé les observer vendredi dernier contre Courtrai. Quels enseignements avez-vous tiré ?

Ce n'est pas le match de vendredi qui m'a le plus marqué, ils n'ont pas fait un grand match. J'en ai vu d'autres, notamment contre le Standard où on sent qu'il y a une pression physique importante, même s'ils ont perdu des joueurs depuis quinze jours. Je pense qu'ils seront handicapés par les blessures mais ça reste une équipe avec beaucoup de joueurs capables de faire la différence, comme Tchité devant, qui est un joueur de très grand niveau. Pour moi, le point fort de cette équipe est le milieu de terrain. On va essayer de bien le maîtriser.

Comme vous, Bruges est invaincu depuis le début de saison...
C'est une bonne équipe. On a l'impression que certaines personnes la prennent un peu à la légère mais quand on est devant Anderlecht, qui a fait nul hier à Milan en Ligue des champions, on s'aperçoit que le Championnat belge est d'un bon niveau. Je le connais un peu car je n'étais pas loin à l'époque à Lens, il y a de très bons joueurs. Il y a quatre cinq bonnes équipes et quand on tombe contre ces équipes, on ne peut pas faire une moitié de match si on veut les gagner.

Vous allez débuter un mini-Championnat. L'approche est-elle différente par rapport à un match couperet comme contre Belgrade ?
Non. Il faut gagner et prendre le maximum de points à domicile. On reçoit une équipe assez costaude car elle est invaincue, mais on a des arguments aussi. Pour passer, je pense qu'il faut prendre 9 ou 10 points, il ne faut pas musarder en route. On va tout faire pour gagner, on ne va pas calculer.

Quel est votre sentiment concernant les difficultés de votre équipe à marquer ?
On en a marqué trois contre Belgrade, il y a des jours avec et des jours sans. On a eu des possibilités de marquer à Valenciennes. Aujourd'hui, on n'a pas la réussite, on ne fait pas le bon geste, au bon moment dans la surface adverse. Cela peut vite changer. On travaille à l'entraînement pour ça.
Final
Sevilla FC Sevilla
v
SL Benfica Benfica
#B1with_Sevilla
#B1with_Benfica

Relatifs

From the web