thumbnail Bonjour,

Lyon débute sa campagne européenne jeudi soir face au Sparta Prague à Gerland, en Europa League. Une compétition à ne pas négliger selon Maxime Gonalons.

Pour la première fois depuis douze saisons, l'Olympique Lyonnais ne disputera pas la Ligue des Champions cette année. Le club de Jean-Michel Aulas va devoir se contenter de la petite soeur de la prestigieuse compétition, la Ligue Europa. Le vice-capitaine lyonnais ne compte pas faire l'impasse sur celle-ci.


Maxime Gonalons, dans quel état d'esprit abordez-vous ce premier match de Ligue Europa ?
Plutôt bien. Nous avons bien débuté le championnat, nous sommes deuxièmes et restons sur une bonne série de matchs. Aujourd'hui, nous nous préparons pour cette compétition, qui n'est pas la Ligue des Champions mais qui reste une coupe d'Europe de haut niveau et il faudra répondre présent.

Est-ce difficile de regarder la Ligue des Champions à la télé ?
Oui, forcément, on la regarde comme des supporters. J'ai toujours connu l'OL en Ligue des Champions, alors jouer cette Ligue Europa, c'est nouveau mais ça reste une coupe d'Europe. Il ne faut pas négliger cette compétition et quand on regarde le nom des adversaires, on se rend compte que c'est du haut niveau.

Vous devez gérer l'enchaînement des matchs, entre le championnat et la Ligue Europa. Où va la priorité ?
Personnellement, je veux gagner tous les matchs et ne rien négliger. Le championnat reste la priorité pour le club mais jouer une coupe d'Europe, c'est important pour les joueurs, le staff et les supporters. En tout cas, on va se donner les moyens d'aller le plus loin possible.

Quel est l'objectif précis dans cette compétition ?
Déjà, il faudra passer les poules et atteindre les 16emes de finale. Ensuite, on essaiera d'aller le plus loin possible, en s'appuyant sur l'expérience des joueurs et du club sur la scène européenne.

L'OL fait-il partie des favoris de cette compétition ?

Quand on regarde la liste des clubs engagés, on se rend compte que ce n'est pas évident. Les clubs portugais et espagnols ont l'habitude de briller. Cette compétition n'est pas facile et il faudra se préparer au mieux pour répondre aux exigences du très haut niveau.

L'OL a déjà affronté le Sparta Prague. Vous en souvenez-vous ?
Oui, c'était en 2004 et j'étais dans les tribunes. Le club était déjà qualifié et les jeunes du centre de formation avaient joué et gagné. On était tous très contents et c'était le festival à Gerland. Aujourd'hui, on ne connaît pas très bien cette équipe du Sparta mais on sait qu'ils ont l'habitude et l'expérience des matchs de coupe d'Europe. On va les étudier à la vidéo.

Vous jouez désormais avec Steed Malbranque. Qu'est-ce que ça change pour vous ?
Pas grand chose ! C'est un excellent joueur et il l'a prouvé lors de ses deux premiers matchs. Il ne parle pas beaucoup en dehors mais il emmène l'équipe sur le terrain et c'est un métronome. C'est vraiment une excellente recrue qui apportera encore énormément.

Final
FC Dnipro Dnipropetrovsk Dnipro
v
Sevilla FC Sevilla
#BEONEWITH_DNIPRO
#BEONEWITH_SEVILLA

Relatifs

From the web