thumbnail Bonjour,

L’OM entame sa saison par un déplacement largement à sa portée chez les Turcs de Eskisehirspor, jeudi en match aller du 3e tour préliminaire de la Ligue Europa.

Programmé bien avant la reprise de la L1 le 12 août, ce tour de chauffe pourrait cependant se révéler à risque, contre une équipe d'Anatolie absente de la scène européenne depuis 37 ans mais qui a écarté au tour précédent les Ecossais de St Johnstone. Mais pour l'entraîneur Elie Baup, successeur de Didier Deschamps à l'intersaison, "ce tour-là est intéressant. Car il est placé dans la phase de préparation, le championnat n'aura pas encore repris. Et il y aura la vraie intensité que l'on connaît en coupe d'Europe".

Sans Rémy et sans défense

Disposant d'un groupe dont la physionomie pourrait largement changer d'ici la fin du mercato, Baup devra se passer de son artilleur Loïc Rémy (cuisse), de Leyti Ndiaye, qui va être opéré d'un tendon d'Achille, de Souleymane Diawara, encore en phase de reprise après sa blessure (genou) et d'Alou Diarra en retard dans sa préparation.

Quant à l'Espagnol Cesar Azpilicueta, il n'est pas encore rentré des jeux Olympiques. En revanche, Mathieu Valbuena, touché à un tibia sur un tacle d'André Ayew à l'entraînement, devrait être aligné pour alimenter en ballons un André-Pierre Gignac apparu en forme lors des matches de préparation. Habitué à un autre standing avec un quart de finale de Ligue des champions la saison passée contre le Bayern Munich, l'OM ne peut se priver d'une vitrine européenne. Il devra donc d'abord écarter les Turcs avant d'espérer atteindre au moins la phase de poule de la C3, un long parcours d'obstacles.

Pour Baup, "non, il n'y a pas le choix, il y a un vrai match à jouer. Dans la vie, c'est pareil pour tout: il faut y aller, il faut avancer". Qualifiés au tour précédent grâce à une victoire à l'aller (2-0) dans leur stade Atatürk puis un nul (1-1) en Ecosse, les Turcs, 6e de leur championnat la saison dernière, ne présentent pas un réel danger, en principe. S'ils comptent dans leurs rangs l'ancien international turc Servet Certin, le Brésilien Dedê (ex-Dortmund), le Vénézuélien Rodrigo Tello ou l'ancien attaquant franco-sénégalais du Red Stard (Nat) et de Fulham (D1 anglaise) Diomansy Kamara, c'est une équipe vieilissante, qui devrait avoir du mal à suivre le rythme des Olympiens. Marseille accueillera ensuite les Turcs au retour le 9 août, non pas au Stade Vélodrome en travaux, mais au stade Parsemain à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône).
Final
Sevilla FC Sevilla
v
SL Benfica Benfica
#B1with_Sevilla
#B1with_Benfica

Relatifs

From the web