thumbnail Bonjour,

Dans une interview accordée à RMC, José Mourinho a déclaré qu’il pourrait être intéressé par la possibilité de coacher le PSG dans le futur.

Mardi prochain, Chelsea se rend à Paris pour un quart de finale de la Ligue des Champions. Une rencontre très attendue et dont José Mourinho sera l’un des principaux acteurs. Le coach portugais attend avec impatience cet événement. Une visite au Parc des Princes en tant qu’adversaire en attendant d’y retourner dans le futur en tant que nouveau coach des Franciliens ? « Je ne sais pas. Dans le foot, on ne peut jamais dire jamais. Mais je suis dans le club ou je veux être. Je suis content et c’est un projet nouveau pour moi. Je ne pense pas au futur. Mais je dis pourquoi pas », a confié The Special One dans une interview à RMC.

« Ibrahimovic sera très dangereux »

Vainqueur de la Ligue des Champions à deux reprises déjà dans sa carrière, Mourinho fera tout pour en accrocher une troisième cette saison. C’est son objectif, mais il admet qu’il ne sera pas facile à atteindre. « Toutes les équipes qui restent sont très fortes, a-t-il souligné. Le Barça, le Real et le Bayern sont les mieux placées, mais les autres ont aussi leurs chances. Même Manchester United, malgré sa saison difficile, peut la gagner. En quarts de finale, il n’y a plus d’outsiders ». Concernant le duel contre Paris, et après avoir déclaré dans un premier temps que les champions de France sont favoris, le technicien portugais estime désormais que « c’est du 50-50 ». « Ils ont un petit avantage du fait que leur match contre Nice sera presque sans enjeu vu qu’ils sont déjà assurés du titre. Ils ont des joueurs de qualité et une attaque exceptionnelle. Mais, nous, on peut tirer profit de notre expérience dans cette compétition ».

Contre Paris, Mourinho va pouvoir croiser plusieurs de ses anciens joueurs à l’Inter Milan : Maxwell, Thiago Motta et Zlatan Ibrahimovic. Inutile de précise duquel il se méfie le plus : « ils ont tous été avec moi lors du triplé historique en 2010. Mais Zlatan est un joueur spécial, qui a gagné tous les championnats à qui il ne manque que la Ligue des Champions maintenant. La gagner, c’est un rêve pour lui et il va tout faire pour l’accomplir. C’est ce qui fait qu’il sera encore plus dangereux ». Pour conclure, le manager des Bleus a aussi tenu à exprimer son respect pour le travail que réalise Laurent Blanc : « Je l’ai connu au Barça lorsque Van Gaal était entraineur. C’était un plaisir de travailler avec lui comme joueur. Il a fait un travail très important à Bordeaux. En sélection français, c’était difficile et c’est un poste toujours compliqué. A Paris, il a de bons résultats. Il a les meilleurs joueurs du pays, mais pour gagner il faut aussi être un bon entraineur ».

Relatifs

From the web