thumbnail Bonjour,

Laurent Blanc est revenu sur le rôle de Thiago Silva qui a réclamé un changement tactique au cours de la rencontre pour mieux équilibrer le jeu.

Laurent Blanc a avoué qu’il avait modifié son dispositif tactique en 2e période face à l’Olympiakos (2-1), suite à l’expulsion de Marco Verratti, sur les conseils de… Thiago Silva. « Quand Marco Verratti est sorti on a gardé nos deux attaquants axiaux. Mais l’Olympiakos nous dominait et Thiago sentait qu’on était en train de souffrir donc il demandait si on ne pouvait pas faire rentrer un milieu, explique Blanc. Ça prouve qu’il avait l’analyse de le faire, que c’est un grand joueur et peut-être un grand entraîneur dans le futur. Donc on a mis Edinson sur le côté gauche et Ibra seul devant. »

« L’entraîneur n’a pas toujours raison »

« C’est bien que les joueurs s’investissent comme ça et offrent leur point de vue. Comme quoi, ce n'est pas l'entraîneur qui a toujours raison, les joueurs aussi peuvent avoir raison. » a ajouté Blanc. Quand au futur coach, il s’est exprimé sur Be In Sport au terme du match : « « Nous savions que ce match allait être difficile. Ils ont eu la possibilité de se qualifier. L’expulsion de Marco nous a rendu la tâche plus difficile mais le but de Cavani nous a délivrés. Je suis content parce qu’il est difficile de jouer tous les matches comme cela. Nous sommes bien organisés sur le terrain, même à dix. Grâce aux forces de tous, nous nous sommes imposés en infériorité numérique. Ce carton nous a fait peur. Lorsque tu as un joueur en moins, c’est difficile. Nous étions devant nos supporters, chez nous. Les adversaires ont marqué sur un corner. Grâce aux sacrifices de tous, nous avons gagné. J’aime beaucoup lorsque les supporters crient fort. C’est important pour nous. Nous avions un joueur en moins, et lorsque le public est comme ça, nous avons plus de forces sur le terrain. » Par sa supériorité technique, par le poids dans les jambes grecques des kilomètres parcourus, grâce aussi à la bonne entrée de l'hyper-serein Rabiot (18 ans), sans oublier bien entendu la vision de Silva, Paris est parvenu à peu à peu remettre la main sur le match et à l’emporter pour se qualifier en 8es de finale. Nul doute que les conseils de l’expérimenté Brésilien seront toujours d’un précieux recours pour Laurent Blanc.

Relatifs

From the web