thumbnail Bonjour,

LdC, Finale - Le Bayern préfère être vainqueur que favori

La finale de la Ligue des Champions oppose, ce soir, le Bayern Munich, à Dortmund. Si les Bavarois sont favoris, ils gardent en tête la finale perdue à Munich il y a un an.

Troisième finale de Ligue des Champions en quatre ans pour le Bayern. Il serait bien de ne pas repartir avec une troisième défaite. Ce soir, la pression sera sur les Munichois. Parce que les bavarois n’ont pas digéré la défaite, au même stade de la compétition, à Munich, contre Chelsea. "C'était presque un match à domicile pour nous. La scène était prête pour notre victoire, et la défaite ne devait tout simplement pas eu lieu […] Mais ça agit aussi comme motivation supplémentaire pour cette saison." Déclarait Bastian Schweinsteiger avant les quarts de finales. Depuis, le Bayern Munich s’est montré imbattable, infligeant un 4-0 cumulé à la Juventus et un 7-0 sur les deux matchs face à un Barça qui figurait pourtant parmi les favoris de cette Champion’s League. Ribéry, lui, revenait cette semaine sur la finale perdue : "Quand j'y repense, cette soirée avait été horrible. Le choc avait été énorme. Mais avec ces deux finales perdues, nous savons ce que ce troisième rendez-vous signifie. Nous avons l'expérience pour disputer et aborder ce genre d'échéance." Dortmund est prévenu, les bavarois ne prendront pas ce match à la légère.

Interdiction de perdre pour Munich

Seulement trois défaites cette saison, toutes compétitions confondues. Une Bundesliga gagnée très tôt, un record même. Avec la finale de Coupe d’Allemagne qui se jouera dans une semaine, la saison pourrait être parfaite pour le Bayern qui n’a pas perdu contre Dortmund cette saison. Les Munichois l’ont emporté une fois sur leurs rivaux et ont concédé deux nuls, dont celui, à Dortmund, au début du mois, qui faisait figure de round d’observation, ou personne ne voulait dévoiler ses cartes. Avant le match de ce soir, le Bayern Munich mène devant Dortmund dans les matchs entre les deux derniers champions allemands. Celui qui l’emporte ce soir pourra qualifier sa saison de réussi. Si le Bayern perd, la sienne sera, une année de plus, un mauvais cru.

 

L’équipe de Jurgen Klopp a déjà réussi la sienne. Seul point noir éventuel, ce championnat perdu après deux ans de suprématie. Mais cette saison, la Bundesliga ne pouvait pas échapper aux hommes de Jupp Heynckes. Dortmund aurait dû dire au revoir à cette Ligue des Champions en quarts, lorsque Malaga, à quelques secondes de la fin, était qualifié. Mais deux buts, dans e temps additionnel, ont permis aux allemands de créer un premier exploit. Le deuxième, c’est de passer face au grand Real Madrid, grâce à un quadruplé historique de Lewandowski. Mais Dortmund n’en est plus à un exploit près cette saison. "C'est après cette victoire en quart de finale et en particulier la façon dont elle est arrivée, que nous avons pensé que ça pourrait marcher, que nous avions une chance d'aller à Wembley" reconnaissait Jurgen Klopp.

A quelques heures du match ultime de la saison, celui qui verra sacrée la meilleure équipe d’Europe. Celle qui, pendant deux ans (une année pour faire partie des meilleurs nationaux, une pour arriver sur le toit du continent) s’est battue pour en arriver là. Le Bayern est le grand favori. Mais le Bayern garde en tête la finale d’il y a un an. Avec Dortmund, tout peut arriver décidément. La seule chose dont on peut être sûr d’ici 20h45, c’est que la Bundesliga est, cette année, le meilleur championnat.

Relatifs

From the web