thumbnail Bonjour,

LdC, Bayern - Un Robben de gala

Auteur d'un but magnifique, Arjen Robben a été décisif dans la victoire éclatante du Bayern Munich au Camp Nou.

Sa splendide frappe enroulée en pleine lucarne à la 49e minute n'a laissé aucune chance à Victor Valdes et a lancé le Bayern vers une nouvelle large victoire contre le Barça, après la démonstration du match aller. Auteur d'un but à l'Allianz Arena la semaine dernière, Robben a été dans tous les bons coups hier, impulsant des contre-attaques supersoniques sur son côté droit, bien aidé par le capitaine Philipp Lahm. Dès la 13e minute, le Néerlandais, bien lancé en profondeur, a été repris in extremis par Piqué avant de mettre le feu dans la défense espagnole en combinant avec Bastian Schweinsteiger et Lahm. Peu avant la pause, après une succession de feintes de frappe dont il a le secret, il décochait un tir repoussé en catastrophe par les Catalans. C'était avant de tuer un suspense déjà mort-né à l'issue du match aller. 

"Il est temps de la gagner"

Après la rencontre, Arjen Robben avait du mal à réaliser l’ampleur du succès Munichois. “Jouer comme cela contre une équipe qui a dominé l’Europe ces 4 dernières années avec une telle qualité dans ses rangs, c’est incroyable”, savourait le Néerlandais qui pense déjà à Wembley. “Maintenant, nous sommes en finale. C’est la troisième en quatre ans et il est temps de la gagner. Ce sera énorme. Dortmund a prouvé ces deux ou trois dernières années qu’il s’agissait d’une très bonne équipe et cela va se jouer sur des petits détails”.

Voilà Robben en position de prendre sa revanche après la finale perdue contre Chelsea dans son antre de l'Allianz Arena et ce penalty raté en prolongation, finalement vainqueur aux tirs au but. Jamais véritablement intégré au sein du vestiaire du Bayen Munich, le Néerlandais, qui avait notamment eu une altercation physique avec Franck Ribéry, devra tout de même dompter une pression qui l'a souvent bloqué dans les grands rendez-vous. Tout le monde a en mémoire le face-à-face perdu avec le gardien espagnol Iker Casillas en finale du Mondial-2010. Le rendez-vous est donc pris, le 25 mai prochain à Wembley, contre le Borussia Dortmund, avec l'espoir d'offrir pour un 5e titre européen au Bayern Munich, avant de s'envoler vers d'autres cieux ?

Relatifs

From the web