thumbnail Bonjour,

Remis des ses problèmes physiques, Xavi sera présent mardi lors du match contre le Bayern. Un atout non négligeable pour les Blaugrana.

Du côté de Barcelone, il n’y a pas que la santé de Lionel Messi qui a suscité l’inquiétude ces derniers jours en même temps que le doute par rapport à une participation au choc contre le Bayern en Ligue des Champions. Tout comme son coéquipier argentin, Xavi Hernandez a aussi eu à livrer une course contre la montre pour être apte en vue de ce rendez-vous. Une course qui l’a remportée. Débarrassé de ses soucis musculaires, l’international espagnol retrouvera sa place dans le cœur du jeu Blaugrana. Indépendamment de ce que sera le sort de Messi, il s’agit là d’une excellente nouvelle pour la formation catalane, qui peut se difficilement se passe d’un élément de ce calibre lors d’un rendez-vous aussi importante.

9e demi-finale de C1

A la veille de cette confrontation de prestige, Jordi Roura, le coach adjoint du Barça, a tenu à exprimer à quel point lui, Tito Vilanova et tous ses joueurs étaient heureux de pouvoir compter sur leur numéro 6. « Il est très important pour nous » a-t-il admis, avant d’enchérir : « il revient au meilleur de sa forme. Avec son impact important dans l’entrejeu, il a toujours été important pour l’équipe. S’il est au top demain (mardi) ca ne peut que nous être d’un grand profit ». Au-delà de ce qu’il peut apporter comme qualité technique, Xavi est utile au Barça de part sa riche expérience. A 33 ans, il disputera sa neuvième demi-finale de Ligue des Champions. Dans l’effectif catalan actuel, seul Carles Puyol, actuellement indisponible, peut se targuer d’un vécu aussi important. C’est pour dire l’importance de l’arme que le natif de Terrassa incarne.  

L’intéressé se sait attendu. Et il sait que son rôle, comme toujours, sera primordial. Et pour cause ; « avoir le ballon sera la clé de cette rencontre ». C’est son registre de prédilection et il ne compte pas se manquer. « Si on a la possession ça sera le meilleur scénario, a-t-il poursuivi. Si on n’a la pas, on peut rapidement déjouer ». Ayant participé à la conquête de trois Ligue des Champions avec le Barça, Xavi connait donc par cœur les recettes d’un succès à un stade aussi avancé de l’épreuve. D’autre part, il sait ce dont une équipe comme le Bayern est capable pour l’avoir affronté en 2008. « C’est une formation très performante, mais on sait comment la jouer. Il faudra imposer notre personnalité. Nous voulons vraiment gagner ». Gagner, chose que les Blaugrana n’ont, pour rappel, su faire qu’à une seule reprise lors de leurs quatre derniers matches dans cette Ligue des Champions.

L’emporter à l’Allianz Arena ça se ne sera pas une mince affaire. Cette saison, seul Leverkusen, en tout début de championnat, et Arsenal, lors d’un match où les Bavarois ont joué plutôt relâchés, ont su le faire. Pour autant, Xavi estime que son équipe devra à tout prix respecter ses principes de jeu. « Ca sera du 50/50, mais on va essayer de rester fidèle à notre style et attaquer d’entrée. Eux, ils vont tenter d’en faire de même et on verra ce qui se passera, a-t-il confié. Ce qui sera important, voire vital, c’est de marquer ce but à l’extérieur ». Finir les actions, et même si ce n’est pas la tâche qui lui incombe le plus, le chevronné milieu de terrain ne se privera pas de le faire lui-même. Histoire de placer son équipe dans les meilleures conditions en vue du match retour et aussi prouver qu’il a bel et bien recouvert la plénitude de ses moyens.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue des Champions

Relatifs