thumbnail Bonjour,

Touché à la cuisse à l'aller, Lionel Messi est officiellement toujours incertain pour le choc retour face au PSG. Curieusement, pas grand monde ne croit à son éventuelle absence.

Ce qui semblait être quasi acquis mercredi dernier au sortir du premier duel entre le PSG et le Barça (2-2) ne l’est plus du tout aujourd’hui. Remplacé dès la mi-temps de la partie pour cause d’une blessure au biceps fémoral, Lionel Messi était censé manquer la seconde manche de ce quart de finale de la Ligue des Champions. Son indisponibilité a été d’abord estimée à trois semaines, puis à deux et enfin à une. De fait, les hommes de Carlo Ancelotti qui se félicitaient à l’idée de ne pas avoir à l’affronter une deuxième fois ne sont désormais plus du tout sûrs de rien. Et plus le rendez-vous de Camp Nou approche et plus il semblerait que l’international argentin va être appelé à tenir sa place au sein de l’attaque blaugrana. Si ca se confirme, ça serait, en fin de compte, tout sauf une surprise.

La discrétion surprenante du Barça

Même une déchirure ne peut stopper El Pulga dans son élan. Là où les autres joueurs (normalement constitués) prennent des semaines pour se remettre sur pied, lui se rétablit en à peine quelques jours. En cinq ans, ce dernier n’a d’ailleurs manqué qu’un mois d’absences cumulées en tout. Et il ne subsiste aucune raison pour que cette solidité soit mise à mal du jour au lendemain. De fait, il y a fort à parier qu’il sera bien là mercredi pour disputer son 46e match de la saison. Peut-être pas forcément en possession de tous ses moyens, mais, même amoindri physiquement, le buteur catalan est un atout non négligeable, capable de faire basculer un match à lui tout seul. Ceux qui peuvent en douter n’ont qu’à se remémorer son retour express en décembre dernier. Sorti sur civière lors d’un match contre le Benfica (0-0) après un coup pris au genou, il était revenu dès le match suivant en championnat (face au Betis) et a marqué deux buts. Une donnée qui n’est pas vraiment de nature à rassurer les Parisiens.

Selon toute vraisemblance, le Barça va donc pouvoir compter sur son génie pour passer l’écueil parisien. Néanmoins, la question qui se pose c’est pourquoi tant de mystère concernant l’état de santé du joueur. Si on écarte la brève et évasive déclaration faite par l’intéressé sur son réseau social chinois – "Je continue de travailler pour ma récupération. Je me sens bien"-, aucune information n’a filtré au sujet de l’évolution de la situation. A peine sait-on qu’il passera des examens médicaux mardi, à la veille du match. Une réserve dans la communication que Luis Herrera, rédacteur pour Goal.com Espagnol, a cherché à expliquer : « Le Barça est un club très discret et ce dans tous les sens du terme. Il garde tous ses problèmes en privé, y compris les blessures ». Soit, mais quel intérêt y-a-t-il à se montrer aussi peu loquace sur ce qui n’est finalement que le lot de toute équipe professionnelle ?

Côté parisien, on semble avoir deviné la réponse à cette question. Bien qu’ils ne le disent pas, les Franciliens y voient un stratagème pour brouiller les pistes et gêner les joueurs et leur entraineur dans la préparation du match. Car, il est clair que les dispositions tactiques changent en fonction de la présence ou pas dans le camp adverse du meilleur joueur au monde. Même si, en conférence de presse samedi après le match contre Rennes (2-0), Ancelotti a cherché à faire croire le contraire : « Qu’il (Messi) soit là ou pas c’est la même chose pour nous, a certifié le technicien italien. Je ne pense pas que nous devons penser à ces choses-là. Nous devons être focalisés sur le travail qu’on doit faire sur le terrain, offensivement ou défensivement ». Inutile de dire qu’Il Mister reviendra, sans nul doute, sur ses propos mercredi si, par malheur, sa formation venait à voir son rêve européen s’envoler par la faute du quadruple Ballon d’Or.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue des Champions

Relatifs

From the web