thumbnail Bonjour,

Après s’être côtoyés comme coéquipiers pendant quatre ans, Wayne Rooney et Cristiano Ronaldo se retrouvent ce mercredi à l’occasion du MU – Real, mais en tant qu’adversaire.

Dire qu’ils attendaient ce duel avec une grande impatience sera un chouia exagéré, mais il est clair qu’ils ont certainement pensé à leurs retrouvailles en décembre dernier au moment où le tirage au sort de la Ligue des Champions a été effectué. Coéquipiers à Man United pendant de longues saisons (2004-2009), Wayne Rooney, la star d’Old Trafford, et Cristiano Ronaldo, l’idole de Bernabeu, vont se revoir ce mercredi, mais dans un nouveau rôle. Celui d’adversaires de soir. L’enjeu de ce gros choc entre les Diables Rouges et les Merengue ne se limite pas à ce seul face à face. Cela étant, on est en droit de s’attendre à ce qu’il y ait quelques frictions entre ces deux joueurs de classe internationale, qui ne se vouent pas vraiment un respect illimité.

Le clash de 2006, un incident oublié ?

Certes, les supporters de MU n’ont pas vraiment le souvenir d’un malentendu, et encore moins d’un clash, ayant opposé ces deux vedettes, du temps où il portait les mêmes couleurs. Sauf que pour tous les observateurs des Diables Rouges, la cohabitation dans le vestiaire entre l’international anglais et portugais était loin d’être un modèle du genre. En effet, si sur le terrain, l’association faisait des ravages en même temps qu’elle suscitait le bonheur de Sir Alex Ferguson, en dehors, les deux joueurs, dont les dates de naissance ne sont séparées que de huit mois, ne sont jamais parvenus à s’entendre et encore moins nouer des liens forts. La faute à une certaine concurrence ? Peut-être. Le caractère fort qu’ils ont en commun ? Certainement et ce n’est pas les formules de politesse qu’ils pourront échanger par presse interposée avant le match de mardi qui inciterait à croire le contraire.

La thèse avancée a été accréditée un soir de 1 juillet 2006. Lors de la Coupe du Monde en Allemagne, Rooney et Ronaldo se sont retrouvés opposés sur le terrain lors d’un quart de finale mettant aux prises leurs sélections respectives. On jouait les prolongations quand l’attaquant anglais s’est rendu auteur d’un vilain geste sur l’ailier lusitanien. L’arbitre du match lui a alors adressé un rouge. A l’origine de l’action, Ronaldo avait bousculé son coéquipier au club pour venir en aide d’un partenaire (Ricardo Carvalho) qui était au sol. On avait alors beau évoquer des circonstances particulières à ce clash, mais il y avait une évidence quant au fait que ce n’est pas seulement l’envie de gagner qui a poussé les deux joueurs à agir de la sortie. Sinon, pourquoi la future star du Real avait alors menacé, au lendemain de cette compétition, de quitter Man United. Par ailleurs, après la rencontre en question, le natif de Liverpool avait clairement exprimé sa « déception » par rapport à l’attitude qu’a eu Ronaldo sur la fameuse action.

Pour l’intérêt de Man United, l’incident a bien sûr été vite classé et le duo a été prié de faire la paix. Depuis, aucune altercation, au sens propre du terme, n’a opposé les deux joueurs. Néanmoins, la suite des événements a démontré que Rooney a dès lors eu beaucoup de difficultés à tirer le meilleur de son potentiel lorsqu’il y avait Ronaldo à ses côtés. On s’en est convaincu grâce à une preuve par l’absurde. Ce n’est qu’après le départ du Ballon d’Or 2008 pour la capitale espagnole, en été 2009, qu’il a retrouvé le meilleur de son niveau. Alors qu’il restait sur deux saisons avec un total ne dépassant pas les douze buts inscrits, l’enfant de Croxteth en a mis 26 lors de l’exercice 2009-2010. Difficile de n’y voir qu’une simple coïncidence. Reste maintenant à savoir si le fait d’évoluer contre son « rival » aura un effet tout aussi néfaste sur son rendement. Ou si, au contraire, il sera complètement déchainé. Dans le bon sens du terme, bien sûr.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue des Champions

Relatifs

From the web