thumbnail Bonjour,

Le Borussia ne reprend pas la Ligue des Champions là où il l’a laissée. L’hiver est passé et les ambitions du BvB ont pris froid.

Quatre jours après l'humiliation à domicile contre Hambourg (1-4), Dortmund doit impérativement resserrer sa défense pour répondre à ses ambitions européennes, mercredi au Shakhtar Donetsk en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Le coach Jürgen Klopp avait encore le sourire un peu crispé avant de s'envoler mardi pour Donetsk. La gifle hambourgeoise restait encore douloureuse, qui plus est avec les quatre buts encaissés, même avec une équipe réduite à dix (Lewandowski expulsé) à la demi-heure de jeu.

Ambitions gelées par l’hiver ?

Le Borussia aura d’ailleurs moult absents. Son milieu de terrain sera diminué à Donetsk. Après Kevin Grosskreutz, hospitalisé pour une pneumonie, Ilkay Gundogan doit à son tour renoncer. L'international allemand de 22 ans, brillant en amical contre les Bleus, mercredi dernier au Stade de France (1-2), s'est blessé à un orteil lors de la défaite (1-4) du BvB face à Hambourg, ce week-end. Jürgen Klopp, l'entraîneur du Borussia, pourra en revanche compter sur le latéral gauche Marcel Schmelzer, malgré une blessure à un pied qui lui a fait manquer le dernier entraînement. Le Borussia aura également l'avantage d'affronter un adversaire qui n'a pas joué depuis début mars en raison de la coupure hivernale.

"C'est un gros défi pour nous. C'est important d'être plus vigilant en défense", a concédé Klopp, conscient de la difficulté de la mission face à une attaque ukrainienne mixant expérience, enthousiasme et qualité. Il semble loin le temps où l’on considérait le BvB comme lauréat potentiel de la C1, après qu’il ait fini premier du groupe de la Mort. Largué en Bundesliga (deuxième à 15 points du Bayern Munich), le double champion d'Allemagne en titre a énormément misé sur la reconnaissance européenne qu'il n'a plus connue depuis son triomphe de 1997. 

Attaque dense, défense patraque

Dortmund peut compter sur le brio de son jeune duo Marco Reus-Mario Götze pour animer la phase offensive, avec Lewandowski en pointe. Le Polonais, objet de rumeurs de transfert à Munich ou Manchester, a marqué lors des 5 derniers matches pour être co-leader (14 buts) du classement des artilleurs en Bundesliga.

Le patron du BVB, Hans-Joachim Watzke, compte sur une réaction comme lorsque les Jaune et Noir avaient perdu le derby à domicile contre Schalke (1-2) avant de s'offrir une victoire prestigieuse contre le Real Madrid (2-1).


Relatifs

From the web