thumbnail Bonjour,

Manchester United se déplace sur le terrain du Real Madrid mercredi, pour un 8e de finale aller de la Ligue des Champions au sommet.

Le Real Madrid et Manchester United s'affrontent ce mercredi dans un très attendu huitième de finale de Champions League. Un match marqué par les retrouvailles de Cristiano Ronaldo et son ancien club.

Tout le monde se souvient du match de la décennie à Old Trafford en 2003. Manchester United venait à bout d’un Real Madrid (4-3) galactique lors d’une rencontre qui reste gravée dans les mémoires. Mais le match aller à Madrid remporté par les merengues (3-1) est encore plus épique. Allons nous avoir le droit d’assister à une telle rencontre mercredi à Santiago Bernabeu ? C’est fort probable. Le Real recevra un Manchester United,  très ambitieux, avec une nouvelle génération de galactique (Cristiano, Kaka, Benzema, et Özil). Une génération, moins strass et paillette que celle de 2003, composée de Ronaldo, Figo et Zidane, mais tout aussi déterminé que la précédente.

Cristiano et Mourinho sous les projecteurs.

C’est la première fois que Cristiano va affronter Manchester United, un club dans lequel il a évolué pendant 6 saisons avant de rejoindre Madrid en 2009. Auteur d’un hat-trick le weekend dernier contre Séville, Ronaldo, dans la forme de sa vie, sera la plus grande menace de ses anciens coéquipiers. C’est pourquoi, Phil Jones, le milieu de terrain mancunien aura pour rôle de le surveiller de près. « Jones est l'homme parfait pour contenir Ronaldo. » a déclaré Gary Neville, ancien capitaine de Manchester.

Ce sera également l’occasion pour José Mourinho de renouveler sa rivalité avec Alex Ferguson. « Je crois que Mourinho aime plus la guerre psychologique que moi. Il est génial à ce jeu là. Il a un côté très espiègle, tu ne sais jamais ce qu’il prépare », a affirmé l’Ecossais, aux micros BBC. Si les hommes de Ferguson ont atteint ces huitièmes de finale en étant premier de leur groupe, le Real, malgré sa deuxième place du Groupe D, a remporté huit de ses neuf derniers matchs de Champions League à domicile. En 20 déplacements en Espagne, Manchester n’a gagné que deux fois. Des chiffres qui pourraient galvaniser les hommes de José Mourinho qui en 2004 a déjà éliminé Manchester United et Ferguson à ce niveau de la compétition avant de remporter le litre avec Porto.

Madrid en de bonnes mains

Il serait erroné de penser que Diego Lopez est le maillon faible de Madrid. Handicapés par l’absence d’Iker Casillas fracturé au bras, les Madrilènes pourront compter sur l’ancien gardien de Villarel qui a, pendant 3 saisons, admirablement servi de dernier rempart à Villareal en Champions League. Diego Lopez pourra également compter sur Pepe, de retour après un mois de convalescence. Autant d’arguments convaincants pour une défense madrilène qui devrait faire face au duo Rooney-Van Persie, auteurs à eux deux de 29 buts en Premier League cette saison. Les Mancuniens abordent ce match avec de grandes ambitions. Cependant, les Reds Devils sont fébriles en défense. Manchester United a disputé ses cinq derniers matchs avec une charnière centrale différente. Vidic et Ferdinand, qui devraient tenir la défense centrale de Manchester, constituent une paire certes expérimentée mais vieillissante. Elle pourrait rapidement prendre l'eau dans la capitale espagnole.

Madrid qui vient de réaliser sa prestation la plus aboutie de la saison face à Séville voudra rendre une excellente copie. Manchester United par contre essayera de prendre le moins de buts possible en attendant un match retour de rêve à Old Trafford. Entre ces deux géants du foot européen, disposant d'un incroyable potentiel offensif, on peut s'attendre à un match de rêve.

Relatifs

From the web