thumbnail Bonjour,

Le coach parisien, Carlo Ancelotti, prévoit un match très disputé, mardi en 8e de finale de la Ligue des Champions contre Valence.

Après s’être extirpé plus ou moins de son Groupe, le PSG va devoir passer un test plus compliqué en 8e de finale de la Ligue des Champions. Les Franciliens se mesurent à Valence, l’une des meilleures équipes de la Liga. Et le match aller, programmé ce mardi à Mestalla, ne s’annonce pas de tout repos pour le leader de la Ligue 1. Une réalité que n’a pas eu de soucis à reconnaitre Carlo Ancelotti. Le coach du PSG sait qu’il s’agit d’un rendez-vous délicat, et que les Ché sont dans une très bonne période. Mais il a confiance en ses protégés pour livrer un bon match de football. Un match que le technicien italien pressent aussi à la fois disputé et spectaculaire.

« CA SERA UN COMBAT TACTIQUE, PAS PHYSIQUE »

Carlo, est-ce que Mamadou (Sakho) sera là pour ce match ?

Carlo Ancelotti : Mamadou n’est pas présent avec nous parce qu’il vient juste d’avoir une fille. Il viendra ce soir ou demain et sera présent sur le terrain.

Pensez-vous que vous soyez favoris pour ce match ?

C.A. : Je ne pense pas que nous sommes favoris. Nous allons jouer contre une équipe très bien  organisée et qui a de très bons joueurs. Les deux équipes sont dans de bonnes périodes actuellement. Valence a retrouvé de la qualité dans son jeu. Je pense donc que ça sera un match très ouvert.

Pour cette rencontre, y-a-t-il une attente particulière vis-à-vis des joueurs qui ont le plus d’expérience ?

C.A. : Tous les joueurs ont la même responsabilité. C’est vrai que l’expérience est importante dans cette compétition. Mais chacun sait ce qu’il a à faire sur le terrain.

Lucas Moura n’a-t-il pas d’appréhension vu qu’il s’agit de son premier match dans cette compétition ?

C.A. : Lucas, il est prêt. Il a démontré ses qualités. Je crois qu’il sera déterminant sur ce match. Avec les qualités qu’il a comme la vitesse. Il a l’habitude de jouer des matches importants. Il n’y aura pas de problèmes de son côté.

Vous attendez-vous à un combat physique ?

C.A. : Je ne pense pas que ça sera un match physique, mais tactique. Les deux équipes ont de bonnes qualités collectives. Ça sera très ouvert, avec des équipes compactes dans le jeu. Peut-être qu’il y aura du spectacle.



« UN BON TEST POUR NOUS »

Comptez-vous opérer en contres vu que ça vous réussit bien depuis un moment ?

C.A. : C’est vrai que le PSG a beaucoup de qualités en contres, parce qu’il a des joueurs efficaces. Mais nous pouvons aussi jouer avec des attaques placées. C’est un très bon test pour nous. Nous devrons montrer notre football, qui est aussi la possession du ballon et bien défendre. Si nous avons la capacité de faire ces choses là demain ça nous sera très profitable.

Les absences de Thiago Motta et Thiago Silva ne sont-elles pas préjudiciables ?

C.A. : Leurs absences sont importantes. Mais Alex et Mamadou (Sakho) se sont bien comportés lors des derniers matches. Verratti est jeune, mais il a beaucoup de caractère. L’équipe est grande parce que nous pouvons faire sans des joueurs comme Silva ou Motta.

Lors du match contre Porto, votre équipe s’est bien produite. Vous semblez avoir le don de bien motiver vos troupes lors des matches de Ligue des Champions…

C.A. : Les matches de Ligue des Champions sont particuliers pour tout le monde. Ce sont des matches différents du championnat, avec beaucoup de pression. Les qualités que nous devons montrer pour ce type des matches c’est le caractère et la personnalité. J’espère que nous ferons la même chose que contre Porto, surtout que nous aurons moins de pression et plus de confiance. Mais nous jouerons à l’extérieur et contre une très bonne équipe. Mais j’ai confiance dans le fait que nous allons produire du bon football.

Pensez-vous que le Barça est le favori pour gagner la Ligue des Champions cette saison ?

C.A. : Ce n’est pas facile de dire qui va gagner cette compétition. La saison passée tout le monde a dit que le Barça va gagner et ça n’a pas été le cas. Ca sera très difficile. Le Real peut, par exemple, faire un beau parcours même s’ils ne sont pas bien en championnat.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue des Champions

Relatifs

From the web