thumbnail Bonjour,

Premier de son groupe A devant le FC Porto, le PSG affrontera donc Valence, en 8e de finale de la Ligue des Champions, pour la première fois de l'histoire.

Premier de son groupe A devant le FC Porto, le PSG affrontera donc Valence, en 8e de finale de la Ligue des Champions, pour la première fois de l'histoire.

Se méfier de Valence

Real Madrid, Arsenal, Milan AC ? Non. Le suspens était pourtant à son combe alors qu'il ne restait que la bande à Mourinho et Valence comme adversaire potentiel pour les Parisiens. Mais c'est finalement Manchester United qui a hérité de géant espagnol. Le PSG a donc évité le pire et semble avoir été épargné lors de ce tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions qui s'est déroulé ce jeudi. Ou du moins sur le papier. Il est vrai qu'une rencontre face à Valence, seulement 11e de Liga, est moins impressionnante qu'un duel au sommet contre l'ogre madrilène ou les expérimentés rossoneri.

Si le club de Carlo Ancelotti évite les cadors européens, il va devoir se méfier. Double finaliste de la compétition en 2000 et 2001, le club espagnol est un habitué de la compétition. De plus, dans leur groupe F, les hommes d'Ernesto Valverde n'ont pas démérité et ont été redoutables d'efficacité. Au contraire même puisqu'ils ont terminé avec 13 points, comme le Bayern Munich, grâce à quatre succès pour une seule défaite et ne sont que deuxième en raison de la différence de buts. Ils ont notamment  remporter leur double confrontation face à Lille (2-0, 1-0) lors de la phase de groupes, sans encaisser le moindre but.



Retour de Rami et co

Le PSG,  qui a terminé premier de son groupe et qui a actuellement la meilleure attaque de la C1, devra donc se méfier l'équipe espagnole et notamment de son capitaine Roberto Soldado. Les deux formations ne se sont encore jamais rencontrées et ce duel pourrait bien réserver quelques suprises. Adil Rami tiendra quant à lui un rôle clé dans la défense centrale puisque c'est lui qui aura la lourde tâche de museler l'attaquant vedette des parisiens, Zlatan Ibrahimovic. A Valence, il y a d'ailleurs beaucoup de français. Ce sera donc une nouvelle occasion pour Aly Cissokho, Sofiane Feghouli, Tino Costa, Ricardo Costa, Jérémy Mathieu ou encore Adil Rami de revenir en France.

Leonardo, le directeur sportif du PSG qui va de son côté revenir dans un club qu'il a fréquenté au tout début de sa carrière de footballeur, a préféré reste prudent. "On ne sait pas si c'est bien. Ce n'est qu'après le match qu'on le saura. Il y a de gros Clasicos européens à côté, et nous on va jouer un grand match face à Valence. On verra la condition du moment de notre équipe. La Ligue des Champions c'est des courses de 100 mètres à chaque fois. "Personnellement, j'ai joué à Valence et ils ont un public incroyable. Elles ont joué deux fois la finale et ont une grande expérience. Ca dépendra de beaucoup de choses. On est contents d'être la".

Relatifs

From the web