thumbnail Bonjour,

Au lendemain du match nul entre le Barça et Benfica en C1 (0-0), la presse catalane revient très largement sur l’événement de la soirée : la blessure de Lionel Messi.

Leo Messi sur un brancard, c'est le début d'une polémique qui enfle. Fallait-il le faire entrer face à Benfica à l'heure de jeu alors que six autres titulaires avaient été laissés au repos ? Avant la rencontre, le coach du Barça Tito Vilanova s'était défendu d'avoir convoqué "la puce" (le surnom de Messi) pour ce match uniquement en vue du record à battre. "Leo a déjà soufflé la semaine dernière, avait-il rappelé. Plus il joue, et mieux il se sent. Je l'ai donc inclus dans le groupe, pas en raison du record, mais parce que dès qu'il peut jouer un match de Ligue des champions, il est aux anges." Après la rencontre et la blessure au genou de l'enfant de Rosario, le technicien a senti le vent de la polémique poindre et s'est dédouané de son choix. "Il est encore trop tôt pour parler de forfait ou non. Si je devais le faire rejouer, je le referai. Nous nous étions déjà mis d'accord (Messi et lui, ndlr) sur le fait qu'il entrerait en jeu en seconde période."

La presse catalane s’en est donnée à cœur joie. Sport va jusqu'à offrir à l'évènement ses 7 premières pages avec des clichés de l'incident et moult commentaires de journalistes présents au stade. Le quotidien sportif rassure ses lecteurs : « C’était juste une frayeur ». Le directeur du journal explique que « la seule idée de perdre Messi est insupportable, parce que Messi, c’est tout pour le Barça ! ». « Sans but et une civière », résume El Periodico, le quotidien régional, qui explique que les supporters catalans « ont arrêté de respirer » lorsque Messi, qui convoitait le fameux record de Gerd Müller, a été sorti du pré grimaçant. El Mundo Deportivo pousse carrément un grand ouf de soulagement sur sa première page: « Messi crée la panique dans le Camp Nou, sans battre le record et en sortant sur une civière ». Le journal évoque une nuit de cauchemar, les images de Messi étant associées à un chat noir qui a traversé la pelouse du Camp Nou à la mi-temps.

 

 

Relatifs

From the web