thumbnail Bonjour,

Malgré l'écrasante victoire sur Nordsjaelland (6-1), Chelsea a signé une triste première en quittant la Ligue des champions dès la phase de poule, ce qui n'était jamais arrivé.

Malgré l'écrasante victoire sur Nordsjaelland (6-1) mercredi, Chelsea a signé une triste première en quittant la Ligue des champions dès la phase de poule, ce qui n'était jamais arrivé à un tenant du titre.

"Nous prendrons la Ligue Europa au sérieux"

Il y a quelques mois, Chelsea entrait dans l'histoire en remportant sa première Ligue des Champions après avoir battu le Barça et autre Bayern. Un moment mémorable qui a fait le bonheur de milliers de supporters. Les Blues sont même devenus la première équipe londonienne à soulever la Coupe aux grandes oreilles. Mais ce mercredi soir, ils ont de nouveau inscrit l'histoire et pas de la plus belle des manières. Malgré un gros - et inutile - succès sur Nordsjaelland (6-1), les hommes de Benitez ont signé une triste première ne parvenant pas à se qualifier pour les 8es de finales de la compétition européenne, ce qui n'était jamais arrivé à un tenant du titre. Un coup dur.

Avant cette ultime journée, l'équipe londonienne n'avait plus son destin en mains. L'équation était simple, il fallait s'imposer sur Nordsjaelland, mais également compter sur un échec de la Juventus au Shakhtar. Autant dire que les chances de qualification étaient infimes et que les Turinois n'ont pas laissé passer leur chance de se qualifier. La Ligue des Champions est donc orpheline de son tenant du titre mais Rafael Benitez préfère retenir le positif. « Tout n'était pas entre nos mains. Il fallait que nous fassions notre travail. Je suis content de la performance de l'équipe. Il faut penser à l'aspect positif. J'ai dit que si l'équipe jouait bien, Torres marquerait des buts. Nous avons vu ce soir qu'il était bien, mais l'ensemble de l'équipe l'a aidé. Les joueurs ne sont bien sûr pas contents, mais nous avons montré du caractère, une bonne attitude, de l'intensité, tout ce dont nous aurons besoin. Les joueurs progressent et ajustent les petites choses que nous devons changer ».

Les londoniens pourront invoquer une certaine malchance car ils sortent de la compétition avec dix points, un total qui suffit la plupart du temps pour passer. Ils devront néanmoins se contenter de l'Europa League et le nouveau coach des Blues, qui a succèdé il y a peu à Di Matteo, a bien l'intention de prendre cette compétition au sérieux. « Si nous jouons à ce niveau, nous aurons un rôle à jouer dans toutes les compétitions. Mon objectif maintenant c'est le match contre Sunderland samedi. Bien sûr, nous prendrons la Ligue Europa au sérieux. Ce n'est peut-être pas important quand on ne la gagne pas, mais une fois en demi-finale tout le monde veut l'emporter.»

Relatifs