thumbnail Bonjour,

Pour son dernier match en Ligue des champions, Lille a concédé sa cinquième défaite (contre Valence 0-1) en six journées... Un bilan décevant.

Pour son dernier match en Ligue des champions, Lille a concédé sa cinquième défaite (contre Valence 0-1) en six journées... Un bilan décevant.

"Mes joueurs ne méritaient pas ça"

Le LOSC avait l'ambition de terminer sa triste campagne européenne sur une bonne note. Un succès, dans leur Grand Stade, aurait redonné un peu de confiance et de bonne au coeur à tout l'équipe. Éliminé de la Ligue des Champions et non qualifié pour l'Europa League, le club lillois avait en effet l'objectif de sauver l'honneur devant ses supporters. C'est raté. Les Dogues ont encaissé leur cinquième défaite en phase de poules, la troisième à domicile, battu par une équipe de Valence pourtant déjà qualifiée (1-0).

Dernier de son groupe, comme la saison dernière, le LOSC n'aura donc pas sauvé l'honneur dans son antre. Selon Rudi Garcia, son équipe ne méritait pas ça. «On a fait une première mi-temps moyenne, même si on a concédé aucune occasion. On a d'ailleurs concédé aucune occasion dans ce match, c'est pour ça que c'est quand même assez terrible de le perdre, parce que les joueurs ne méritaient pas ça. On a été plus conquérants et on a mis plus de pression sur cette équipe de Valence en deuxième période. On ne peut pas dire qu'on soit vraiment en réussite en ce moment... On ne s'est pas suffisamment projeté vers l'avant à la récupération du ballon. Nous avons eu les meilleures situations. On reste sur une bonne note. Ça fait partie des points positifs, d'avoir vu encore nos jeunes à l'oeuvre et puis ensuite d'avoir vu des joueurs confirmés apporter à l'équipe pour qu'elle se bonifie. Mais cela n'a pas suffit.»

Le LOSC, battu dans son Grand Stade par le BATE Borisov lors du match d'ouverture (3-1), a enchaîné revers sur revers lors des 4 premières journées et la douloureuse humiliation en Allemagne, sur le terrain du Bayern Munich (6-1), qui avait sérieusement plomber le moral des troupes. Un campagne catastrophique qui a profondément mis en colère les supporters. Une partie d'entre eux a même refusé de chanter les encouragements habituels pendant toute la rencontre face à Valence et les sifflets se sont fait entendre. Et pas sûr que ce nouveau revers calmera les esprits. Les Dogues n'ont pas prouvé grand chose sur la scène européenne et il est désormais capital de rebondir en championnat dès ce week-end contre Sochaux.

Relatifs