thumbnail Bonjour,

Le Paris Saint-Germain n'a pas fait oublier tous ses problèmes contre Porto. Mais son succès (2-1) pourrait lui permettre de repartir sur de nouvelles bases en Ligue 1.

Dans un élan de soulagement et de détermination, Blaise Matuidi tenait à faire passer un message au micro d'Olivier Tallaron sur Canal + en lançant, avec une vraie conviction. "Ce match va nous donner un capital confiance". L'international français, comme tous ses coéquipiers, était au cœur d'une tempête médiatique avant la réception périlleuse de Porto, adversaire le plus coriace du groupe A. Mais Paris a répondu présent. Souvent encourageants, parfois mêmes séduisants, et surtout jamais suffisants, les hommes d'Ancelotti ont signé un succès dont les vertus peuvent s'avérer fédératrices. A condition de montrer le même visage en Ligue 1. Enfin.

Ancelotti : "Les choses vont vite s'améliorer"

Dans les faits, c'est surtout collectivement que le PSG s'est distingué mardi soir par rapport à ses sorties hexagonales sans saveur. Les coéquipiers de Zlatan n'ont pas forcément été brillantissimes dans leur mouvements, mais ils ont proposé un bloc compact avec des lignes resserrées. Ce qui a permis de mettre assez d'intensité pour bousculer, par à-coups, un adversaire qui présente de vraies références européennes, comme l'avait montré le match aller (1-0). Carlo Ancelotti ne cachait pas satisfaction sur le contenu de ses troupes. "C'était une bonne performance. On a retrouvé de l'esprit, les joueurs ont montré de l'orgueil face à des critiques dures.", expliquait-il en conférence de presse. Sur le plan comptable, également, cette première place laisse présager un tirage plus facile pour aborder les huitièmes finale, même si certains poids lourds (comme par exemple le Real Madrid) sont parmi les deuxièmes de ce phase de poules... "C'est très important de finir premier, très important d'avoir joué un beau football, avec du caractère. Mais samedi, ce sera très important de remonter en Championnat. Il y a du temps pour le Championnat, la Ligue des champions ne reviendra qu'en février."

En attendant le printemps européen, le présent c'est évidemment le pain quotidien de la Ligue 1. Et l'hiver doit désormais permettre à Paris de retrouver son statut après la traditionnelle crise d'automne. Le choc face à Lyon, fin décembre, sera notamment capital dans cette optique. "Etre cinq points derrière Lyon en L1, ce n'est pas bien. Je suis sûr que maintenant les choses vont vite s'améliorer. Il n'y a pas de problème particulier dans le vestiaire du PSG. Quand tu dois construire une équipe avec beaucoup de nouveaux joueurs, il faut du temps, c'est normal.", poursuivait Ancelotti. Et le mot d'ordre était visiblement commun dans les rangs du club de la capitale, puisque le président Nasser Al-Khelaifi se montrait également optimiste. Encore une fois on est très content on est revenu par rapport à cette défaite à Nice. La crise était un problème mais bien sûr on va essayer de continuer sur cette victoire. Beaucoup de travail nous attend mais on est de retour." Réponse dès le week-end prochain avec la réception d'Evian Thonon-Gaillard, occasion idéale pour le PSG de confirmer ce renouveau avant des échéances plus corsées...

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web