thumbnail Bonjour,

Carlo Ancelotti, l’entraineur du PSG, a exprimé ce lundi les regrets de tout le club par rapport aux récents résultats, mais il ne doute pas en la capacité des siens de réagir.

Ce mardi, dans son fief de Parc des Princes, le Paris SG se mesure à Porto à l’occasion de la 6e et dernière journée de la phase des poules de la Ligue des Champions. Une rencontre très attendue et ce à plus d’un titre. Parce qu’elle va définir la place à laquelle le club de la capitale va terminer dans son groupe, mais aussi parce qu’elle survient trois jours après le faux-pas enregistré à Nice (1-2) en championnat. Une défaite qui a semé le trouble dans la maison parisienne. Lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match, Carlo Ancelotti n’a pas cherché à nier la réalité de ses faits. Même s’il est apparu quelque peu crispé, le technicien italien a évoqué la confiance qu’il nourrit toujours envers sa formation et sa capacité à rebondir. Les temps sont durs, et Il Mister est allé jusqu’à s’en excuser, mais il a aussi appelé chacun à rester patients avec ce PSG et attendre la fin de la saison pour faire le bilan.

« CHANGER NOTRE ATTITUDE »

Carlo, à quel point ce match est important pour l’équipe ?

Carlo Ancelotti : Il est important car on peut finir premiers. Car tu peux avoir un meilleur tirage en huitièmes. Et c’est aussi important de jouer un bon match et de gagner pour prouver que l’équipe a de la qualité. Nous sommes focalisés sur cette rencontre pour finir à la première place, et changer notre attitude sur le terrain.

Ne pas terminer à la 1e place serait-ce un échec ?

C.A. : Nous sommes l’équipe qui a marqué le plus de buts dans cette compétition, et aussi c’est nous qui en ont pris le moins. Nos adversaires n’étaient pas très compétitifs, mais des équipes comme Dynamo Kiev avaient l’expérience de cette compétition. Le travail que nous avons fait dans cette compétition était bon.

De quel ressort disposez-vous pour relancer votre équipe ?

C.A. : Nous devons être concentré sur les petits détails. La dernière fois, nous n’avons pas eu toujours la même concentration sur les petits détails, et cela a fait que nous avons pris des buts sur des contres ou des attaques rapides. Il faut redevenir performant et retrouver le bon état d’esprit. Il ne faut donc négliger aucun détail.

Que pensez-vous de la une de L’Equipe aujourd’hui ?

C.A. : Je ne sais pas de quoi vous parlez. Je ne lis pas les journaux.



« LES CRITIQUES SONT MÉRITÉES »

Après le match contre Nice, vous avez évoqué des changements radicaux à venir. Quels sont ces changements ?

C.A. : Nous allons nous entrainer seulement lundi, après notre match de samedi. Nous allons faire un travail tactique. Mais nous ne pouvons pas travailler beaucoup en 3 jours, mais c’est ce que nous devons faire pour améliorer notre qualité de jeu.

Pour vous, à quel point ce match est important ?

C.A. : Ce match il est important pour moi pour deux raisons. La première, c’est pour prendre la 1e place du groupe. Et la 2e, parce que nous avons l’opportunité de jouer contre un grand club et nous voulons savoir comment nous pouvons oublier la défaite contre Nice. Il faut retrouver confiance en nos qualités. C’est pour cela que ce match important, pas pour autre chose.

Que pensez-vous des critiques qui vous touchent et qui touchent votre équipe ?

C.A. : Les critiques sont parfois méritées. Tout le monde au club est désolé à cause de notre mauvais début de saison. Quand tu construits un nouveau club, tu as peut-être des problèmes, mais le championnat n’est pas fini. Et nous serons très compétitifs. Notre premier objectif de la saison était de passer les poules en c1, c’est fait et c’est très important. C’est vrai que nous devons nous améliorer, au niveau de la confiance et de la qualité. Je suis focalisé pour trouver une bonne solution et je suis sur que nous la trouverons. En 10, 15 jours ou alors en un mois, mais nous la trouverons et nous sera compétitifs.

Vivez-vous le moment le plus difficile de votre carrière ?

C.A. : Ce n’est pas le moment le plus difficile de ma carrière. J’en ai connu toutes les années. Et c’est mon travail de gérer ces moments. La pression sur le match de demain, c’est normal car c’est un objectif important. Et je pense que demain nous ferons un bon match. J’ai un bon pressentiment.

« L’AMBIANCE EST IDÉALE AVANT CE MATCH »

Comment est l’ambiance au sein du groupe avant ce match ?

C.A. : L’ambiance est idéale pour préparer ce match, car les joueurs sont désolés pour la défaite contre Nice. Et c’est une bonne motivation pour renouer avec la victoire. Et nous en avons besoin de cette victoire.
Pensez-vous que les joueurs ont besoin de plus d’unité, ainsi qu’entre les différentes structures du club ?
C.A. : Nous avons une très bonne relation avec tout le club. Il n’y a pas de problèmes. C’est important d’être solidaires, surtout sur le terrain. En championnat, nous avons perdu des points parce que nous ne l’avons pas été sur le terrain parfois. Mais, ça arrive. Mais l’équipe est focalisée sur ce travail.

Y-a-t-il un problème avec Nene ?

C.A. :  Il n’y a pas de problème avec Nene. Il est disponible pour demain et il pourrait jouer et éventuellement faire un bon match.

Attendez-vous de Marco Verratti qu’il apporte un plus avec son retour ?

C.A. : Tous les joueurs peuvent apporter quelque chose de plus. Le retour de Verratti est bon pour l’équipe, mais tout le monde peut faire mieux. Et tous ensemble, nous allons retrouver notre état d’esprit.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue des Champions

Relatifs