thumbnail Bonjour,

Le milieu de Porto Lucho Gonzalez déclare sa flamme, qui ne s'est toujours pas éteinte, pour Marseille, et se prépare à affronter le PSG.

Lucho, on a le sentiment que vous avez retrouvé le plaisir de jouer avec le FC Porto ?

Oui, sur un plan personnel, tout se passe bien. Je connais Porto depuis de nombreuses années. C’est important pour moi. A Marseille, j’ai passé deux années et demi fantastiques. Les choses se sont parfois bien passées. D’autre fois non. Mais le plus important est que nous avons remporté cinq titres. C’était important à la fois pour l’OM et pour moi pour rester dans l’histoire du club.

Pourquoi avez-vous décidé de revenir à Porto ?

Pas uniquement pour le football. La famille compte encore plus pour moi. C’est vrai que j’avais la possibilité de jouer dans des championnats plus importants comme le championnat italien ou espagnol. Mais Porto, c’est un club et une ville que je connais. On y était très bien avant d’aller à Marseille (entre 2005 et 2009).

Votre équipe se rend à Paris pour garder sa première place…

Oui. Notre objectif est de garder la première place du groupe. Mais le PSG possède une grande équipe. J’espère qu’on va assister à un bon match de football. Ce sera un match difficile.

Contrairement à Porto, le PSG se repose surtout sur ses individualités…

La chance est importante mais on a parfois besoin d’un groupe qui se connait. Regardez Manchester City. Ils ont beaucoup d’individualités mais cela fait deux ans de suite que le club est éliminé en Ligue des champions. Avec le temps, le PSGdeviendra un grand club en France mais aussi dans le monde.

Avez-vous préparé un plan anti-Zlatan ?

On a dit la même chose avant le match aller (Rires). Avec Zlatan Ibrahimovic, il faut être très attentif. Il est capable de faire la différence tout seul. Avec Ménez, le PSG a de très bons joueurs. On devra être concentré pendant tout le match.

Pouvez-vous nous présenter Jackson Martinez et James Rodriguez, deux joueurs colombiens relativement méconnus en France ?

Ce sont de très bons joueurs qui ont beaucoup d’avenir. Ils travaillent beaucoup. Techniquement, ils ont niveau au-dessus de la moyenne. D’ici deux ou trois ans, on les verra dans des grands clubs. Mais il n’y a pas qu’eux à Porto. Il y a aussi des joueurs comme Moutinho, Fernando ou Otamendi. Ils ne sont pas très connus en France, mais avec eux, on forme une grande équipe.

Revenez-vous en France revanchard ?

Oui. Pour moi, c’est spécial de jouer au Parc des Princes. J’y ai joué, marqué deux buts avec Marseille. J’y ai aussi gagné et perdu.

L’OM, est-ce toujours aussi spécial aussi pour vous…

Oui, je continue de regarder tous les matches. Je parle aussi avec les joueurs et le staff médical. Marseille est resté dans mon cœur. C’est un club qui m’a marqué. Je sais qu’il n’a pas beaucoup d’argent en ce moment et qu’il n’a donc pas un effectif pour jouer l’Europa Ligue, le championnat et les Coupes. Ce n’est pas facile d’autant qu’il y a aussi des joueurs blessés. Je ne sais pas si les supporters le comprennent. Eux, ils veulent que leur équipe gagne tous les matches et des titres. Tout le monde sait qu’il y a beaucoup de pression à Marseille.

Relatifs