thumbnail Bonjour,

Lucho va faire son retour au Parc des Princes, revigoré par son passage à Porto, où il est désormais capitaine et titulaire indiscutable.

Depuis qu'il est parti de Marseille pour revenir à Porto, Lucho vit une seconde jeunesse. Avec Porto, il a retrouvé un niveau qu'il n'a peut-être jamais eu à Marseille. Pour cette soirée de Ligue des champions, le stratège portugais revient à Paris, ville dans laquelle il a brillé lors des classicos, et qui l'avait même vu buteur lors de la probante victoire 3-0 de Marseille.

L'enfer, c'est les autres

Lorsque le joueur quitte Marseille en Janvier 2012 en ayant été plus décrié que loué, il retrouve comme par magie toute l'étendue de son talent. Pour son grand retour avec Porto, il inscrit une superbe lucarne qui signe sa renaissance. Alors qu'est ce qui peut expliquer que le joueur ait retrouvé son meilleur niveau à peine après avoir quitté Marseille? On pourrait mettre en avant le système de jeu, tout simplement. Difficile de bien jouer lorsqu'on est la plaque tournante d'une équipe qui ne tourne pas. A Porto, la mobilité est le maître mot et chaque joueur est prêt à toujours se jeter vers l'avant. Une aubaine pour un visionnaire comme lui, capable de délivrer des ouvertures millimétrés.

A Porto, le milieu argentin a retrouvé toute sa technique. Cette même technique qui s’était peut-être envolée à Marseille face à la pression du public et des médias. A chaque match, on attendant du prodige argentin un exploit individuel. Le fait est que Lucho n’est pas un joueur individuel, il marche quand le collectif marche, et le collectif marche quand Lucho marche. A l’inverse de Marseille où l’on attendait de lui qu’il fasse le lien entre l’attaque et le milieu, qu’il marque et qu’il défende, à Porto, on sait utiliser le numéro 8 à bon escient. Se contentant d’organiser le jeu, Lucho a retrouvé toute ses sensations.

Face à Paris, Lucho a toujours brillé. Auteur de deux buts, il n'a subi qu'une défaite en bien six matches. Mais l'ambition d'El Comandante ne s'arrête pas à ce match face à Paris. Non, Lucho vise plus haut et avoue : "J'espère qu'on sera champion. On travaille pour gagner aux niveaux national et international." Rien que ça.

Aujourd'hui, Lucho est premier de son championnat avec Porto, à égalité à Benfica, pendant que d'autres en prennent trois par Gomis. Il est premier de son groupe de Ligue des Champions, pendant que d'autres se font éliminer par le Fenerbahçe. Cerise sur le gâteau, il est capitaine et titulaire indiscutable de son équipe, il a le soutien inconditionné de son entraîneur et du public, bref, Lucho est une légende vivante à Porto. Et Ce soir, il rencontrera le PSG pour une petite finale dans ce groupe, afin de savoir qui aura le ticket VIP pour la suite de la compétition.

Relatifs

From the web