thumbnail Bonjour,

Après quatre journées, Lille ne compte toujours aucun point en Ligue des Champions. Retour sur les équipes qui ont réussi cet exploit peur reluisant.

Debrecen, Maccabi Haïfa, Partizan Belgrade Belgrade, Zilina, Dynamo Zagreb, Otelul Galati, Villarreal … et Lille ? Voici la suite sans logique des clubs qui ont réussi l’exploit de ne pas inscrire le moindre point en poule de la Ligue des Champions depuis l’introduction du nouveau format de Platini. Après quatre journées de Ligue des Champions, les Dogues se dirigent vers un score historique pour un club français. Un zéro pointé que l’hexagone n’a encore jamais connu.

La réforme Platini, une réelle bonne idée?

Fait intéressant, depuis 2009, et l’ouverture par Platini de la Ligue des Champions aux clubs plus petits, le nombre d’équipes sortant de cette compétition sans inscrire aucun point a exponentiellement augmenté. En effet, de 1992 et l’apparition de la « Ligue des Champions » comme nous la connaissons, à 2009, sept équipes se sont retrouvé sans le point. Sept en dix-sept en donc. Depuis 2009 et cette nouvelle loi, elles sont tout autant à ne pas avoir marqué de point. Sept en trois ans, faites le calcul. Grâce à Platini, certaines équipes gagnent donc le droit de faire un petit tour d’Europe, le prix à payer étant l’humiliation de rentre aux pays sans le moindre fait glorieux à se mettre sous la dent.

Mais tout ce raisonnement ne colle pas avec le club lillois. Non, les nordistes ne sont pas un club de seconde zone que l’on maltraite comme on veut, et capable de se prendre cinq buts en une mi-temps. Les champions de France 2011 valent mieux que ça. Un faux pas arrive à tout le monde. D’ailleurs l’année dernière, le très respectable Villarreal avait eu la même mésaventure. Seule différence, les espagnols étaient tombés sur un groupe composé du Bayern Munich, finaliste de la compétition, Manchester City et le Napoli. Bien loin du groupe lillois composé de l’ogre munichois certes, mais aussi du BATE Borisov et de Valence.

Le changement, c'est trop tard

Ce zéro ferait donc tâche dans l’histoire du football français, d’autant plus que les espoirs étaient permis côté lillois. Un tout nouveau stade prêt à accueillir les plus grandes joutes européennes, une expérience toujours plus consistante après la déconvenue de la saison précédente. L’équipe avait certes perdu avec Eden Hazard son meilleur élément, mais avait gagné en solidité avec un recrutement intelligent. Des espoirs mis à mal dès la première journée et l’embarrassante défaite à domicile face aux biélorusses du BATE. Alors si tout espoir est perdu pour les lillois, il reste encore la possibilité d’arracher quelques points afin de ne pas faire partie de la blacklist de la Ligue des Champions, et d’être en plus la première équipe français à y entrer.

Relatifs

From the web