thumbnail Bonjour,

Finaliste malheureux de la précédente édition de la Ligue des Champions, le Bayern de Munich semble avoir digéré cet échec. Au point de faire encore mieux cette saison ?

Sans titre européen remporté depuis l’année 2001 et son succès en finale aux dépens de Valence, le Bayern de Munich a sérieusement penser renouer avec la gloire continentale en 2010 puis en 2012. Durant ses deux années, la formation bavaroise s’est hissée en finale de la Ligue des Champions, mais sans parvenir à franchir l’ultime obstacle. Si la première fois, la défaite contre l’Inter (0-2) fut, plus ou moins, logique et prévisible, on ne peut pas en dire autant en ce qui concerne le revers face à Chelsea en mai dernier. Jouant dans son antre de l’Allianz Arena, le club phare de l’Allemagne avait tous les pronostiques en sa faveur, mais il a trouvé le moyen de buter sur les Blues deux heures de jeu durant avant de céder aux tirs au but.

Cette faillite a provoqué une grosse désillusion du côté de Munich. Du vestiaire, jusqu’aux hautes sphères du club, ils ont tous mis beaucoup de temps à digérer la perte d’un trophée qui leur était promis. Toutefois, l’équipe première a quand même eu la force de repartir de l’avant. Au sortir d’une trêve estivale qui a fait du bien à tout le monde, chacun s’est remis au travail avec comme objectif d’accomplir une saison encore plus aboutie. Une tâche à la hauteur de ce Bayern ? Mais va-t-il y parvenir ? La réponse ne surviendra qu’en mai prochain, mais ce qui est certain c’est que Franck Ribéry et ses coéquipiers se sont pris de la meilleure des manières afin d’accéder au sommet de l’Allemagne et celui de l’Europe (13 victoires et seulement 2 défaites en 15 matches joués). Outre-Rhin, on en est, en tous les cas, convaincus avant la réception du LOSC, mercredi en Ligue des Champions. Porté par cette forme resplendissante, le Bayern suscite également d’autres interrogations. Nos confrères allemands ont tenté d’y répondre.

Est-ce le meilleur Bayern de l’histoire ?

En France, des voix se sont élevées récemment pour signaler que le Bayern de la saison en cours possède assez de qualité, de maitrise et de régularité dans ses performances pour être le meilleur de l’histoire du club. La série de 8 victoires consécutives réalisée en entame dans la Bundesliga a conforté ceux qui étaient de cet avis. En Allemagne, on partage globalement cet enthousiasme, mais l’on se refuse à dévaloriser les belles équipes qu’avaient le Bayern par le passé et en particulier dans les années 70. Grégor Becker, journaliste de Goal.com Allemand, nous affirme : « à travers les décennies, il y a de très bonne équipes à Munich ». Son collègue Fabio Porta est encore plus catégorique pour certifier « qu’il y a eu de bien meilleurs formations » que celle que dirige actuellement Jupp Heynckes. Cela étant, les deux correspondants s’accordent à dire « qu’il y a du potentiel, et qu’en Allemagne aucun adversaire ne pourra les stopper ».

Qu’est-ce qui manque encore au Bayern pour remporter la Ligue des Champions ?

C’est d’un rien que le Bayern a laissé filer en mai dernier sa cinquième Ligue des Champions, puisque c’est dans la fameuse séance des tirs au but que Mario Gomez et consorts ont craqué. A partir de là, leur échec dans la conquête de la Coupe aux grandes Oreilles peut simplement être mis sur le compte d’un manque réussite. Mais est-ce vraiment le cas ? « La défense est encore trop instable » rétorque Porta, « face aux équipes de qualité, elle a encore du mal. Pour remporter cette compétition, le Bayern manque donc d’une arrière-garde international ». La débâcle enregistrée à Bate (1-3) lors de la 2 e journée de Ligue des Champions valide cette thèse. L’équipe munichoise aurait donc quelques manquements derrière. C’est gênant, mais pour Becker ce n’est pas un problème à partir du moment où le secteur offensif fait son travail : « Devant, lorsque tout le monde est opérationnel, et en particulier Ribéry et Robben, ça peut faire mal et le Bayern aurait les moyens d’aller au bout ».

Heynckes est-il toujours l’homme de la situation ?

Une grande équipe ne se fait pas sans un grand entraineur. Et même s’il ne jouit pas de la même réputation que son prédécesseur (Louis Van Gaal), Jupp Heynckes en est assurément un. Ce technicien de 67 ans et qui entraine depuis 34 ans dispose d’une carte de visite qui pourrait impressionner plus d’un, et il peut surtout se targuer d’avoir déjà conquis la plus belle des compétitions européennes. C’était en 1998 avec le Real Madrid (aux dépens de la Juventus). Alors, oui, il a échoué dans toutes les compétitions la saison dernière, mais il présente assez de garanties pour rectifier le tir cette année. « C’est un grand coach et qui a toujours su ce qu’il fallait faire » nous assuré Porta, « parfois, il peut paraitre un peu rude, mais globalement je crois qu’il est toujours l’homme parfait pour ce poste ». Becker en convient, en précisant également, de son côté, que « les joueurs l’aiment et le respectent ». Au club depuis 2011, Heynckes arrivera en fin de contrat l’été prochain. « Il doit être prolongé dès maintenant » conclut Becker.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue des Champions

Relatifs

From the web