thumbnail Bonjour,

Toujours invaincu en championnat, le Shakhtar est l'une des équipes phares de ce début de saison en Europe.

Le Bayern Munich et Barcelone en sont à six victoires en autant de matches, la Juventus, Chelsea et Paris sont toujours invaincus cette saison, (et a fortiori depuis 47 matches pour la vieille dame). Tous les plus grands clubs européens font des débuts tambours battants dans leur championnats respectifs. Seulement, il y a un club qui fait mieux. Le Shakhtar Donetsk en est actuellement à dix victoires en autant de matches. Trente points, additionné à une victoire en Ligue des Champions pour un début de saison parfait.

La gâchette arménienne

Arrivé en 2010 pour 6 millions d’euros, le milieu de terrain arménien Henrik Mkhitaryan se fait vite une place au milieu de la colonie brésilienne du Shakhtar. Une première saison passé à éliminer la Roma en Ligue des Champions et a créer la sensation en arrivant en quarts de finale. Il confirme la saison suivante en inscrivant la bagatelle de 10 buts en championnat. Un beau résultat pour un milieu de terrain. Si bien que son entraîneur Lucescu a décidé cette saison de le faire monter d’un cran, en milieu offensif. Pari qui se révèlera gagnant puisque depuis le début de saison, il a inscrit 15 buts en 14 matches, toutes compétitions confondues. Auteur du doublé vainqueur lors de la première journée de Champion’s League contre le Nordsjaelland, Mkhitaryan est devenu la star incontestée de cette équipe.

Des brésiliens et un capitaine

Autour de lui tourne une diaspora de Brésiliens qui apporte créativité et fantaisie à cette équipe. Avec des joueurs comme Willian ou Fernandinho, le Shakhtar a remporté sept championnat en dix saison, ce qui en fait maintenant le club numéro un d’Ukraine, dépassant ainsi le Dynamo de Kiev, qui tente difficilement de récupérer les miettes de cette hégémonie. Ces brésiliens sont désormais aussi craint dans toute l’Europe pour leur beau jeu et leur capacité. Et quand l’équipe a du mal, elle se repose sur ces tauliers de l’est que sont Srna, le Croate et Rat, le Roumain. Les deux latéraux dirigent l’équipe d’une main de fer. Comme lorsque le Shakhtar est bloqué face au Dnipro Dnipropetrovsk, le capitaine Dario Srna met la main à la patte en allant libérer les siens avec une superbe reprise de volée à la 80e minute. Le capitaine en place sur le côté droit depuis 2003 connait cette équipe mieux que personne puisqu’il a déjà disputé plus de 300 matches avec le club ukrainien.

Lucescu, le manager

Pour finir, le dernier grain de sel vient évidemment de l’entraîneur, Mircea Lucescu. Après avoir roulé sa bosse entre la Roumanie, l’Italie et la Turquie, Lucescu a posé ses valises depuis 2004 au Shakhtar. Vainqueur de la Coupe de l’UEFA et cinq fois champion d’Ukraine avec son équipe, Lucescu est devenu une référence puisqu’il est invaincu avec son équipe depuis le 23 novembre 2011 et une défaite 2-0 face à Porto.

Relatifs

From the web