thumbnail Bonjour,

Le PSG, complétement dominé par Porto, a connu son premier revers de la saison (1-0) lors de la 2e journée de la Ligue des Champions mercredi. Paris doit encore travailler.

Le PSG, complétement dominé par Porto, a connu son premier revers de la saison (1-0) lors de la 2e journée de la Ligue des Champions mercredi. Paris doit encore travailler.

"Je ne suis pas au niveau"

« Je suis très déçu par le résultat. Personnellement, j'aurais pu faire beaucoup mieux pour aider mon équipe à obtenir un bon résultat ».
Le message est clair et il est signé Zlatan Ibrahimovic. L'international Suédois  a même reconnu sa part de responsabilité dans ce premier revers de la saison. Pour l'occasion, Ancelotti avait même tenté un coup en titularisant à la surprise générale Nene à la place de Pastore pour évoluer derrière Ménez et Ibrahimovic. Si l'attaquant parisien s'est créé deux belles occasions, qu'il n'a pu transformer, il a fini par disparaître en 2e période. « En ce moment, je ne suis pas au niveau auquel je souhaiterais évoluer. Ce match, c'était du 50-50. Avec un peu de chance, on aurait pu le gagner », affirme-t-il.

Ibra et Paris, qui restaientt sur une série de cinq victoires consécutives, ont donc raté leur test. Constamment mis sous pression par Porto, les hommes de Carlo Ancelotti se sont rendus compte que le niveau européen n'avaient rien à voir avec la Ligue 1 et que leurs adversaires n'étaient nullement impressionnés par leur équipe de stars. Même Verratti, méconnaissable au milieu après un mois à tutoyer les sommets, est redescendu sur terre.  Incapable de libérer rapidement son ballon le petit Italien s'est permis d'en perdre un nombre incalculable, dont certains dans sa propre surface. Ce premier revers de la saison laisse donc entrevoir quelques-unes de ses limites avant un déplacement bouillant à Marseille dimanche.

Même si elle est embêtante, cette défaite chez son rival européen le plus dangereux dans le groupe A qui compte déjà six points, n'a toutefois rien de réellement inquiétant en vue de la qualification. A condition de se reprendre rapidement, et pourquoi pas dès dimanche en allant frapper un grand coup chez l'actuel leader de la L1. C'est en tout cas l'avis de Leonardo. «Est-ce-que c'était une leçon ? Non. On a perdu contre une équipe habituée à la C1, une tête de série. On commence notre parcours et au niveau psychologique, physique, tactique, on doit être présent tout le temps. C'est ce qu'on s'est mis dans la tête de faire. On apprend. Certains de nos joueurs découvraient la C1. Porto a bien démarré, nous a bien pressés dans notre terrain et cela n'était pas facile de sortir. C'est une question d'organisation. Il faut apprendre dans la défaite. On a joué sept matches en L1, deux en C1. Il reste beaucoup de choses devant nous. Je ne suis pas déçu. On est destiné à faire des choses importantes. C'est une étape par laquelle il fallait passer. Dimanche, il n'y aura pas beaucoup d'écart avec la C1. C'est le 1er contre le 2e. On connaît la tradition autour de ce match. C'est presque la C1».

Relatifs