thumbnail Bonjour,

A son arrivée en Espagne, l’entraineur Lillois, Rudi Garcia, s’est exprimé sur le devoir que son équipe a de prendre des points, ce mardi contre Valence.

Deux semaines après être tombé sur ses terres face aux Biélorusses de Bate (1-3), Lille se produit ce mardi à Valence, à l’occasion de la 2e journée de la Ligue des Champions. En terre ibérique, les Dogues ne partent pas du tout favoris. Rudi Garcia, l’entraineur, n’a pas eu de soucis pour le reconnaitre. Mais, en même temps, le technicien nordiste a insisté sur la nécessité que ses joueurs ont de ne pas se louper durant cette sortie. Il en va de leur futur dans cette compétition.

« UN CONTEXTE DIFFERENT D’IL Y A TROIS ANS »

Rudi, à quoi attribuez-vous le manque de résultats de votre équipe ? La rigueur ou le manque de réussite offensif ?

C’est une réponse compliquée… C’est l’histoire de la saison pour l’instant. On a été efficace la plupart du temps, à part à Rennes. Mais le constat global, c’est qu’on prend trop de buts. Chaque match a son histoire, la réussite est facteur important, et c’est l’histoire des derniers matches, sans réussite. A nous d’être plus solide derrière et plus efficace devant pour inverser cette tendance.

Vous souvenez-vous du match en 2009?

C’est un contexte différent, ce match a eu lieu il y a trois ans, l’équipe est différente. De mémoire Debuchy était sur le banc, Gervinho aussi, c’était un match de Ligue Europa et peut-être qu’il y avait un match important après en Championnat. Mais ce n’est pas ce qui compte pour nous, ce qui compte c’est le match de demain. On a besoin de prendre des points parce qu’on a perdu chez nous contre le BATE Borisov. On doit les recupérer à l’extérieur. La Ligue des champions, c’est un championnat court, il n’y a que six matches, donc c’est un contexte très important.



« CE QUI COMPTE C’EST L’EFFICACITE DE L’EQUIPE »

Pensez-vous avoir plus d’espaces en estimant que c’est Valence qui va prendre le jeu à son compte ?

Ça fait deux matches où on décide d’attendre et d’attaquer rapidement, on a pris un point sur six, c’est le constat brut. Après dans le contenu maintenant, on a eu 50% de possession à Rennes. Mais ce qui compte c’est l’efficacité de l’équipe, de l’attaque, de la défense. On a une équipe pour jouer, il ne faut pas tout remettre en cause. C’est un état d’esprit comme ça qui nous permettra d’avoir des victoires, je l’espère le plus rapidement possible.

Après cette défaite contre Borisov, vous sentez-vous au pied du mur ?

Valence est comme nous, mais la différence c’est qu’ils reçoivent. Je le répète, c’est un mini championnat de six rencontres. Sachant qu’on a perdu la première, on serait bien inspiré de prendre des points si on veut la qualification pour les huitièmes de finale. Ce serait bien de faire un résultat un ici, c’est sûr.

« TOUT LE MONDE NOUS DONNE PERDANT »

Avec les nombreux blessés, estimez-vous que vous arrivez à Valence avec une équipe diminuée ?

Tout le monde nous donne perdant. Valence est un grand d’Espagne, c’est un challenge compliqué. Mais ils ont aussi des absents en défense. On doit gagner en efficacité, gagner en confiance et en détermination, c’est comme ça qu’on fera un résultat demain soir.

A propos de Mavuba, sa blessure était-elle un préjudice pour l’équipe ?

Rio n’est pas là, avec le "doc" on fera un point mercredi, on saura s’il est apte ou s’il y a une opération chirurgicale nécessaire. Je n’ai pas l’habitude de m’étendre sur les blessés, je sais que pour le joueur c’est préjudiciable parce qu’il ne joue pas. Mais on a des joueurs de qualité pour pallier son absence, il y a des joueurs sur qui je compte et qui seront capables de répondre à mes attentes pour faire le meilleur match possible.

Quels sont les dangers au sein de l’équipe de Valence ? L’attaquant Soldado ?

C’est un grand attaquant, nos joueurs le savent. Mais nous n’allons pas avoir sur lui une attention particulière. Il y a beaucoup de bons joueurs dans cette équipe, il ne faut pas seulement se focaliser sur les avant-centres, il y a assez de qualités dans cette équipe de Valence pour être performant sur le plan offensif. A nous d’être sérieux, de ne pas être là en victime expiatoire, tout faire pour marquer, aller de l’avant pour espérer un bon résultat.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue des Champions

Relatifs

From the web